Greta Thunberg, la jeune militante suédoise devenue porte-voix de la lutte contre le réchauffement climatique, appelle la jeunesse du monde entier à une nouvelle "grève scolaire pour la planète" ce vendredi 24 mai.

Charlotte menut le 15 mars dernier
Charlotte menut le 15 mars dernier © Radio France / Sandrine Oudin

Elle a 17 ans. Pour elle le bac c’est dans un mois et pourtant Charlotte sèchera les cours vendredi. 

C'est non négociable !

La lycéenne sera dans la rue le 24 mai comme elle l'a été le 15 mars dernier avec quelques dizaines de milliers de jeunes à travers toute la France. Mais aussi à Sydney, à Tokyo, à Montréal, à Hong Kong ... aux quatre coins du monde.

« Notre maison brûle » c’est le titre du manifeste publié par Greta Thunberg. 

Charlotte est bien d’accord. Et comme elle n’est pas majeure et qu’elle ne peut pas voter le 26 mai prochain, son vote à elle c’est ça : les Fridays For Futur, ces vendredis chômés initiés par l’adolescente suédoise. 

Pour notre lycéenne tout a commencé comme ça …

LA SUITE A ECOUTER

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.