La fin de la trêve des expulsions est prévue ce dimanche. Sandrine Oudin est allée voir Nadia, mère célibataire de sept enfants, qui loge dans un appartement insalubre.

Nadia ménacée d'expulsion avec ses enfants
Nadia ménacée d'expulsion avec ses enfants © Radio France / Sandrine Oudin

On mérite le droit au logement

Nadia, 54 ans, mère célibataire s’apprête à vivre l'une des pires semaines qu’une mère puisse vivre : le compte à rebours avant une probable expulsion de son logement avec ses enfants. Elle vit dans un trois pièces à Paris, avec ses enfants. Mais l'appartement a été très peu voire jamais entretenu par ses différents propriétaires. 

Le 31 mars, dimanche prochain, c’est la fin de la trêve hivernale pour les expulsions locatives et Nadia est sous le coup d’une procédure. Et pour elle, lundi 1er avril sera le début d’une terrible angoisse. 

Je ne dors plus ... C'est tellement injuste !

Vingt ans que cette maman d’origine algérienne fait des demandes de HLM pour faire vivre décemment ses sept enfants. En vain. Son appartement n’avait même pas de salle de bain. Elle a dû faire des travaux elle-même avec son tout petit salaire. Tout est moisi à l’intérieur, entre champignons et matelas humides. 

Il y a du plomb, de l'amiante et de l'humidité...

Pour se battre, elle a décidé de ne plus payer son loyer. Et les procédures se sont alors enclenchées pour impayés.

Nadia nous a reçus avec une de ses filles, Assia. 

C'est une injustice totale : se retrouver dans un appartement qui a été constaté 'insalubre' par les autorités... On a beau brailler. On va être expulsés quand même. [...] On nous a laissés moisir comme des champignons.

La suite à écouter 

On rappelle le numéro d'assistance gratuit mis en place par la Fondation Abbé Pierre  "Allô prévention expulsion" : 0 810 001 505

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.