Pas question pour elle de ne pas répondre à l’appel à la grève nationale demain.

Anne-Sophie, aide médico-psychologique en EHPAD
Anne-Sophie, aide médico-psychologique en EHPAD © Radio France / Sandrine Oudin

Un mouvement unitaire inédit : il est intersyndical, soutenu par l’association des directeurs d’EHPAD, et par les associations de familles et de retraités. Débrayages et rassemblements auront lieu dans toute la France pour dénoncer la dégradation de la prise en charge de nos aînés en établissement. 

C'est un sujet tabou, porté par une profession rarement entendue. C'est aussi un vrai sujet de société puisque la France vieillit.

Le mouvement veut dénoncer : 

-         Le manque de moyens financiers, qui n’ont pas suivi l’augmentation des personnes âgées hospitalisées. 

-         Le manque d’effectif. Il n'y a jamais eu autant d’arrêts de travail : 2 fois plus que moyenne nationale. Il n'y a jamais eu autant de burn out, de dépressions, d’accidents du travail… Le personnel est usé, lessivé, à bout de souffle… 

La principale revendication  :

-         La hausse du taux d’encadrement. Celui-ci est trop faible aujourd’hui, et cela conduit à des cadences infernales pour le personnel. En moyenne, il y a moins de 60 agents pour 100 résidents. Là où dans les pays nordiques le ratio est de 1 pour 1. 

La ministre de la santé Agnès Buzyn a eu beau dénoncer il y a quelques jours un « EHPAD-bashing » regrettant « sans nier les réalités » qu’il est « dangereux de généraliser »

Mais notre Anne-Sophie ne lâche pas l’affaire. Porte-parole des grévistes des Opalines à Foucherans dans le Jura l’an passé (117 jours de grèves, le mouvement le plus long de l’histoire des EHPAD), Anne-Sophie a reçu de milliers de témoignages édifiants de collègues de toute la France…

Pour rappel : quelques 8000 EHPAD en France hébergeant 10% de nos 75 ans et plus, 1/3 des plus de 90 ans.

Agnès Buzyn a prévu d’augmenter de 100 millions le budget alloué aux EHPAD, et 50 millions de plus pour les plus en difficulté. C'est insuffisant selon grévistes. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.