À Paris, "L'atelier des artistes en exil" accueille et soutient près de 200 artistes réfugiés ou demandeurs d'asile. Yann Gallic a rencontré l'un d'eux : un jeune couturier et styliste congolais qui confectionne des vêtements pour les migrants.

Jérôme Baku en septembre 2020
Jérôme Baku en septembre 2020 © AFP / Martin BUREAU

Jérôme Baku fait tourner sa machine à coudre, il est un talentueux styliste et coud des t-shirts ou jeans pour les migrants. Jérôme est accompagné par l'association "L'atelier des artistes en exil".

Située dans le 2ème arrondissement de Paris, elle offre un espace de travail, différents accompagnements professionnels et personnels, un apprentissage de la langue française, etc. à 200 réfugiés ou demandeurs d'asile issus de quarante-cinq pays différents.

Jérôme voudrait mélanger les tissus africains et européens pour créer son premier défilé de mode.

L'équipe
Contact