Depuis la victoire du FN, les jeunes Chinois hésitent à venir faire études en France. Mais qu'ils sont naïfs ! Ils risquent plus de se retrouver en camp de concentration en Chine en parlant du Tibet, ou d'homosexualité, qu'en faisant du shopping ici.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.