Thomas Bidegain s’intéresse aujourd’hui à l’auteur, celui qui reste dans l’ombre de ceux qui seront chargés de raconter ses histoires.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.