Aujourd'hui, Thomas Bidegain a décidé de parler des noms qui recouvrent ( plus ou moins) la réalité.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.