Sur les traces d’un garçon qui s’appelle Georges Rémi, GR pour les initiales, et si vous les mettez à l’envers, ça fait RG.

Tintin sur le sommet de l'immeuble des Editions du Lombard à Bruxelles
Tintin sur le sommet de l'immeuble des Editions du Lombard à Bruxelles © Getty / justhavealook

Le dessinateur est né, à Bruxelles, il y a plus d’un siècle maintenant. Mais La capitale belge n'appairait qu’une seule fois dans toutes les aventures de Tintin. Dans Tintin au pays des Soviets. Pourtant, la ville est présente dans de nombreuses pages. 

Ce ne sont pas forcément des lieux précis…

il n’a pas dessiné la gare ou la grand place. Ce serait trop simple, mais par exemple, à Marolles, l’un des plus vieux quartiers de la ville, qui est aussi le quartier où vivait sa grand-mère, il y a une brocante. 

C’est une institution, ça fait 150 ans qu’elle existe, sur la place du jeu de balles, un marché aux puces qui a lieu tous les matins, jusqu’à 13 heures. C’est sur un marché comme celui-là, que Tintin, au début du Secret de la Licorne, trouve une maquette de bateau. Qu’il offre au capitaine Haddock pour son anniversaire. Et ce sera le début d’une longue aventure qui les mènera jusqu’au trésor de Rackham le rouge ! 

L’office de tourisme Bruxellois propose un plan de la ville pour aller sur les lieux tintinesque

Le plus reconnaissable c’est sûrement le palais royal, qu’on voit dans le sceptre d’Ottokar. Commencé fin 19ème, c’est surtout Léopold II qui le fait modifier début 20ième. II lui donne ce petit style Louis XVI. Néoclassique. C’est le modèle du palais de Muskar XII, le roi de Syldavie. 

Ou alors, si vous prenez le tram nonante quatre, vous finirez peut être par reconnaître une maison, enfin une grande villa tout en brique. Avec du lierre sur le perron, c’est exactement celle du professeur Bergamotte dans les 7 boules de cristal. Vous savez quand le professeur Tournesol entre en lévitation, frappé par une boule de feu.  

Si Tintin a fait le tour du monde, et même de la lune, Hergé, lui n’a pas beaucoup quitté Bruxelles

Alors pour s’inspirer, et peut être aussi être le plus possible dans le vrai, il allait beaucoup au musée de la ville, dans le parc du cinquantenaire. Et au musée, il y a une momie Inca, recroquevillée. Il y a aussi une petite statuette en bois, 50 cm. Elle appartient à la culture chimù, au Pérou, 1000 ans avant notre ère.  Cette statuette, c’est la réplique exacte de celle qu’on voit dans l’oreille cassée. Enfin, sauf que dans le musée de Bruxelles, la statue a bien ses deux oreilles !

Il s’est toujours servi de ce qu’il avait sous les yeux, y compris pour ses personnages. Par exemple son père, Alexis, avait un frère jumeau. Et ils étaient tout le temps habillé de la même façon. Ça a donné évidemment les Dupond et Dupont… qui au départ devait s’appeler X33 et X33.

On peut retrouver un reportage consacré à Tintin, Hergé, et Bruxelles,  dans l’émission d’Arte Invitation au Voyage, qui passe tous les jours à 16h30. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.