Eugène Le Roy, c’est un pur produit périgourdin. Il est né dans le Périgord, il est mort dans le Périgord, et dans ce livre, il raconte le Périgord. La forêt Barade, où Jacquou se réfugie, le village de Rouffignac Saint Cernin de Reihlac où se trouve le château du puissant comte de Nansac.

Eric Damain dans Jacquou le croquant en 1969
Eric Damain dans Jacquou le croquant en 1969 © Getty / Keystone-France

Jacquou le Croquant, le héros du romancier Eugène Leroy. Vous connaissez sûrement l’histoire : un paysan qui va s’affranchir du puissant comte qui profite de sa position pour s’enrichir en se servant sur le dos des plus pauvres.

Ça se passe au XIXe siècle, mais ça pourrait aussi se passer au XXIe

Des puissants qui s’enrichissent, à la limite de la légalité, il y en a plein les paradise papers. Les choses n’ont pas beaucoup changé… 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.