Thomas Chauvineau nous emmène au Japon sur les traces du maître japonais du dessin animé et du studio Ghibli, Hayao Miyazaki...

La rivière Iya dans la forêt de Tokushima au Japon. Cet endroit a inspiré à Miyazaki la forêt luxuriante et mystérieuse de "Princess Mononoké"
La rivière Iya dans la forêt de Tokushima au Japon. Cet endroit a inspiré à Miyazaki la forêt luxuriante et mystérieuse de "Princess Mononoké" © Getty / Gonzalo Azumendi

"La voyage de Chihiro", "Le château dans le ciel", "Princesse Mononoké"... : dans le cinéma de Miyazaki il y a du surnaturel, des monstres étranges, à la fois gentils et méchants. Les esprits peuvent être bienveillants ou maléfiques. La nature généreuse avec l'homme tout en étant mortelle. Et les maisons sont souvent peuplées d'êtres mystérieux, comme dans "Mon voisin Totoro".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dans ses films, Miyazaki raconte un Japon intemporel

Dans la plupart de ses films, Miyazaki s'inspirent de lieux réels, qu'on peut visiter.  Par exemple, Yakushima est une île dans le sud de l'archipel, avec une forêt, qu'on retrouve dans "Princesse Mononoké", l'histoire d'une princesse et d'un prince qui se battent contre les hommes qui détruisent la nature. 

Cette forêt est sublime, toute verte : le vert des arbres, mais aussi le vert de la lumière (parce que celle-ci est filtrée par les feuilles, qui lui donnent donc cette couleur verte), il y a aussi de la mousse gorgée de pluie parce qu'il y a beaucoup d'eau… Cette forêt aujourd'hui s'appelle "Forêt Mononoké" et on sait que Miyazaki l'a visitée, il en parlé : 

Il est troublant de voir cette île recouverte de forêt vierge où certains arbres ont plus de 8000 ans. Lorsque vous vous y promenez, vous pouvez imaginer ce qu'éprouvaient les gens qui y vivaient - et aussi ce qu'ils devaient faire pour y survivre.

La forêt de Yakushima, qui insipra à Miyazaki la forêt de Princesse Mononoké
La forêt de Yakushima, qui insipra à Miyazaki la forêt de Princesse Mononoké © AFP / Cyril Ruoso / Biosphoto / Biosphoto
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il y a d'autres lieux comme ça : "Le Voyage de Chihiro" se passe en partie dans une auberge traditionnelle, un ryokan, qui existe vraiment : Shima Onsen, à 200 km de Tokyo… 

Miyazaki, un doux poète…qui se laisse marcher sur les pieds

Il y a une anecdote savoureuse qui concerne le tristement célèbre Harvey Weinstein : avant d'être balancé comme le porc qu'il est, il avait aussi la réputation à Hollywood de couper tous les films. En 1997, Miyazaki le rencontre car il veut vendre "Princesse Mononoké". 

Cette rencontre ne se passe pas très bien, et pour se faire bien comprendre,  le studio Ghibli de Miyazaki ont envoyé un sabre yazkuza à Weinstein avec un petit mot : "No cut" - ce qu'on peut traduire par "pas de coupure" mais aussi par "attention aux coupures". Le message est passé puisque Weinstein n'a jamais sorti ses ciseaux pour couper "Princesse Mononoké".

Miyazaki, une star

Hayao Miyazaki est une star, notamment au Japon - un musée est consacré à son œuvre à Tokyo. Quand il a annoncé qu'il prenait sa retraite en 2014, à 73 ans, la nation était quasiment en deuil. "Le Voyage de Chihiro" a le record du film le plus vu de l'archipel, avec 20 millions de spectateurs. 

L'équipe
Contact