Un fameux film de boxe qui avec 300 millions de dollars de recettes est le plus gros succès des Rocky et fut pendant 24 ans le film de sport le plus profitable...

Son 1 – La dernière séance

Pas vacciné avec mes 2 étalons parisiens, la séance de Thomas Croisière hier c’était…

Son 2 – Titre

Après 4 Rocky, mes enfants avaient la connerie

Son 3 – Cyclisme

Non, car c’est un flim de boxe qui avec 300 millions de dollars de recettes est le plus gros succès des Rocky et fut pendant 24 ans le film de sport le plus profitable

Son 4 – Rocky 3

Tu m’étonnes, parce que Dolph Lundgren en Ivan Drago est un bien meilleur méchant que Mister T

Son 5 – Pitch

Sorti en pleine guerre froide, ce film clairement pro-américain fut très apprécié du Président Reagan qui déclara : « Il y a un très bon happy end, il bat le russe ». Mais oublions ce divulgachage présidentiel

Son 6 – Bastonner

De toutes les façons, il n’aura pas de seconde occasion puisqu’Appolo Creed entre sur le ring avec James Brown… 

Son 7 – Living in America (laisser courir)

… pour y mourir 2 rounds plus tard. En 2018, pour les 70 ans de l’acteur Carl Weathers, le scénariste Sylvester Stallone posta sur instagram : « Merci, on n’aurait rien pu faire sans toi. Mais je dois avouer que je regrette qu’Apollo ait disparu si tôt. Il est irremplaçable ! »

Son 8 – Barbe

Rasé de frais, Rocky défie Drago sur son territoire ! Mais malgré son entrainement sur du Vince Dicola… 

Son 9 – Training Montage (laisser courir)

… à base de : je cours dans la neige, je soulève des charrettes et je vais couper du bois dans des scènes de montage so années 80, Rocky n’est pas le plus fort

Son 10 – Fort

Car il est là le message politique du film !

Son 11 – Changer

Et ceux qui doivent changer, ce sont les Ruskofs qui se lèvent comme le sosie de Mikhail Gorbatchev pour soutenir celui qui n’était pas leur favori mais qui a su conquérir leur cœur. Mais je laisse le dernier mot à Alain Dorval, indissociable voix de Stallone

Son 12 - Discours

Vive les Etats-Unis d’Amérique et…

Son 13 – Vive le cinéma

Vive le cinéma

L'équipe
(Ré)écouter La chronique de Thomas Croisière