"Sunday Morning", "Saturday night's alright", "Manic Monday". Thomas Croisière fait le tour de ses chansons qui accompagnent nos journée.

Velvet Underground – Sunday Morning

"Dimanche matin, Apporte l’aube. C’est juste un sentiment permanent près de moi"

Reconnaissons en ce dimanche matin que le Velvet Underground, le velours sous-terrain, c’est quand même mieux en anglais. Depuis toujours le dimanche inspira les chanteurs et il domine le classement des jours de la semaine entrés au hit-parade. 

Oui, il y a des gens qui s’ennuient tellement le dimanche qu’ils dénombrent les titres du hit-parade contenant des jours de la semaine. C’est ainsi qu’on repéra de 1958 à 2015, 30 chansons avec dimanche contre 23 avec samedi.

Elton John – Saturday night’s alright

Tu m’étonnes, John que le Samedi soir est parfait pour se battre ! 

Et c’est toujours mieux que le lundi qui inspira 13 tubes.

Bangles – Manic Monday

Et si les Bangles ont fait de leur frénétique lundi un numéro 1. Le vendredi, lui, inspira 11 chansons. Et pardon aux amateurs du Friday I’m in love des Cure car j’ai choisi le groupe au nom qui me faisait le plus rire adolescent. Les Easy Beats !

The Easybeats – Friday on my mind

Reconnaissez que c’est drôle comme nom les Zizi bites, presqu’aussi drôle que la traduction de Dick Rivers en français. 

Amélie, Rivers, ça fait ? Rivière… Et Dick ? Bite.

Dick a dû faire allemand première langue car il aurait jauni à l’idée d’avoir pour surnom : Rivières de bite.

Les Pierres qui roulent font partie des 7 qui célèbrent les mercredis ou mardis.

The Rolling Stones – Ruby Tuesday

Vous rendez-vous compte que cette chanson n’était qu’une face B ? Celle de Let’s spend the night together. Ce qui fait de ce 45 tours, un des plus grands « double A side » de l’histoire.

Johnny Mathis – Sweet Thursday

En revanche, le doux jeudi n’inspira que Johnny Mathis, entré dans la légende car il est le premier artiste à avoir sorti un album de ses plus grands succès, un Greatest Hits, en 1958.

Nos artistes français ne sont pas en reste puisque Juliette Gréco haïssait les dimanches. Jour où s’ennuient les enfants pour Trenet, tandis que Bécaud trainait à Orly croisant sans doute les amants de Maurice Chevalier pour qui, c’est tous les jours dimanche. 

Et vous constatez Amélie que je n’ai pas prononcé le nom du Voldemort de France Inter. 

Michel Sardou - Les dimanches

Et pourtant, vous avez reconnu ce chanteur engagé et engageant qui débine Les Dimanches

Pour chaque sujet, il y a une chanson de Michel Sardou alors ne me faîtes plus venir au risque de tout gâcher et retrouver vos auditeurs en position foetale. 

Je vous souhaite un bel été avec vos Angèle et Benjamin Biolay et vous ne m’ôterez pas de l’idée que tout ça ne vaut pas Michel. Allez salut !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.