Reconfiné avec mes travestis scolarisés, je leur propose parfois la séance de Thomas Croisière et hier c’était…

Qui joue également le rôle de l’agent de Dustin Hoffman

Ce serait gentil, mais pas de divulgachage cette fois !

La star d’un soap en mode « Clinique de l’amour » où Tootsie – qui était par ailleurs le surnom que donnait sa mère à Dustin Hoffman - s’affirme face au patriarcat avec cette réplique que Juliette Arnaud rêve depuis 38 ans d’interpréter : « Je suis femme et fière d’être une femme libre, Docteur Bruster »

Tootsie devient une icône féministe du petit écran et… sur grand écran, son triomphe populaire avec ses 180 millions de dollars au box-office permirent d’éveiller quelques consciences à partir de ce point de départ du réalisateur : « Si en se féminisant Michael devient un homme meilleur, cette comédie aura trouvé son épine dorsale ».

Une comédie à cause de laquelle mon fils n’a désormais de cesse de héler les taxis  dans la rue pour rejouer toujours la même blague

Au générique également Bill Muray, imposé par Hoffman, mais non crédité pour que le film ne soit pas associé à ses nanars de l’époque et surtout l’oscarisée Jessica Lange, seule lauréate du film malgré 9 nominations.

Dont le père de sa target : Jessica Lange, ce qui donne lieu à de nombreux quiproquos en mode boulevard

Oh, mais tu sais, ce n’est pas ce qui fait peur à Dustin Hoffman, acteur caméléon, adepte de la Méthode, 7 fois nommé aux Oscars et victorieux d’un golden globe pour sa performance travelottée. Comme Robin Williams 12 ans plus tard !

Merci de recadrer le débat Alfred…

Bon, je laisse mes 2 vieux du Muppet Show digresser. En attendant, je leur prépare une séance de Victor victoria sorti la même année et dans laquelle Julie Andrews pour trouver du travail dans les années 30 est obligée de se travestir en homme.

Comme le dit Michael Dorsey dans le film : « Je ne crois pas à l’enfer, je crois au chômage mais pas à l’enfer ». En 1930 comme en 1980 ou en 2020, ce n’est décidément pas facile la vie d’artiste…

Vive le cinéma !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.