Dernière partie de ce récital de mandoline buccale, et d'une chronique cinématographique aussi.

Son 1 – Le Parrain

Vous vous souvenez d’Ambre qui était trop contente de nous parler du Parrain parce qu’elle sait faire la mandoline avec la bouche

Son 2 – Mandoline 1

Non, ça c’est un vrai gars qui joue Nino Rota à la mandoline. Ambre et sa bouche, ça fait plus…

Son 3 – Mandoline 2

Elle découvrit Le Parrain a 13 ans et puis…

Son 4 – Confinement

Car cette saga fait partie des rares que l’on peut revoir à l’infini pour, à chaque fois, 9 heures de bonheur.

Même si ses 3 dernières ont moins convaincu.

Son 5 – Andy Garcia

C’est vrai qu’en 1990, il en a mouillé du gnocchi Andy Garcia.

Il a fallu attendre 16 ans et que Coppola soit au bord de la ruine pour qu’il accède aux suppliques de la Paramount et réalise un troisième opus.

Il voulait le nommer : La mort de Michael Corleone, mais le studio trouvait que ça divulgachait un peu. Comme si Citizen Kane s’appelait « Rosebud c’est la luge de son enfance ».

Le studio lui imposa comme titre : Partie 3 et plein d’autres choses car Francis n’avait cette fois-ci plus les moyens de leur dire « Vaffanculo » !

En revanche, il le sous-entendit lorsqu’Al Pacino lui demanda 7 millions de dollars pour reprendre le rôle du patriarche et qu’il lui répondit : « Dans ce cas, j’ouvre le film sur le cercueil de Michael Corleone à son enterrement ! ». Pacino réfléchit… et accepta (VOIX) la proposition qu’il ne pouvait pas refuser de 5 millions.

Robert Duval, à l’inverse, ne céda pas sur le million qu’il réclamait. Coppola assassina donc le mythique consigliere qui murmure à l’oreille des parrains entre le 2 et le 3.

Son 6 – Tué

En même temps, nombreux sont les morts à la fin du Parrain 3 car originellement il devait avoir la même structure que le 1 et le 1 se termine dans le bain de sang d’un baptême sanglant

Son 7 - Baptême

C’est sur ce parjure fondateur que Pacino devint symboliquement le « parrain » du clan Corleone. Cette famille qui dans ce 3ème opus renommé « Coda » - pour épilogue – se noie dans le sang et les larmes

Son 8 – Deuil

Pour célébrer ses 30 ans, le Parrain 3 devait ressortir en salle le 4 décembre 2020 dans une version repensée par son réalisateur.

En la voyant Diane Keaton qui joue Kay Corleone dans la trilogie déclara : « Regarder cette version a été un des meilleurs moments de ma vie. J’ai vu le film sous un jour complètement nouveau. À l’époque, je n’étais pas convaincue. Le film ne marchait pas tellement et les critiques n’étaient pas géniales. Mais Francis a restructuré le début et la fin et je peux vous dire que ça fonctionne ».

Et vous savez quoi Ambre ? Finalement, il est sorti en DVD et… je l’ai. Ça vous dit de venir le voir à la maison ? Je cuisinerai des gnocchis et vous apporterez des cannoli.

Son 9 – Mandoline

Ah oui, et vous jouerez de la mandoline avec la bouche…

Son 10 – Vive le cinéma

Vive le cinéma

Programmation musicale
  • OURSLa 5e saison
L'équipe
(Ré)écouter La chronique de Thomas Croisière