Des auditeurs me partagent leurs souvenirs de cinéma et celui de Nicolas c'était…

Des auditeurs me partagent leurs souvenirs de cinéma et celui de Nicolas… 

Son 2 – Titre

Dans lequel Jean Reno reprend son personnage du nettoyeur de Nikita

Son 3 – Ado

Ado aussi je traficotais souvent un truc dans ma chambre

Son 4 – Frère

Et c’est vrai qu’en septembre 1994, il faisait froid, le 13, on eut des grêlons de 5 centimètres à Toulon. Merci internet

Son 5 – Frère 2

Nico m’a laissé un message de 7 minutes pour une chronique de 3

Son 6 – 4 salles

Monsieur est de la ville car là d’où je viens, un petit 4 salles, c’est un multiplex

Son 7 – Nathalie Portman

Une constante chez Luc Besson est la maîtrise du plan d’exposition de ses personnages

Son 8 – Fou amoureux

Une histoire d’amour qui démarre sur un malentendu

Son 9 – Française

A 13 ans, c’est trop jeune ! N’en déplaise aux sénateurs

Son 10 – Frustration

Ben moi, je vais te dire que t’es un sacré loser. Avec qui elle a eu 2 mômes Nathalie Portman ? Benjamin Millepied. Et il est né où ? A Bordeaux ! Loser

Son 11 – Emotion

Ce film est une déclaration d’amour au cinéma comme le rappelle la scène où Mathilda tente de faire deviner Gene Kelly à Léon et lui John Wayne 

Son 12 – Gary Oldman

Oldman qui comme McDowell dans Orange Mécanique écoute Beethoven car il aime « ces petits moments de calme avant la tempête »

Son 13 – OK

On trouve aussi du taiseux Samouraï de Melville chez ce « professionnel »

Son 14 – Morale

La meilleure amie de Léon : « Toujours de bonne humeur, jamais de question. Et puis, elle est comme moi tu vois, pas de racines »

Son 15 – Humanité

Comme à 3 500 000 spectateurs du pays de la « Génération Grand Bleu » où le film ressortit 2 ans plus tard en version longue développant la relation ambigüe voire autobiographique de Mathilda et Léon. 

Merci Nicolas de m’avoir donné envie de le revoir et comme le dit Léon : « Dis pas de mal des cochons, ils valent beaucoup mieux que la plupart des gens »

Son 16 – Vive le cinéma

Vive le cinéma

Programmation musicale
(Ré)écouter La chronique de Thomas Croisière