Confiné volontaire avec mes 2 babus, je leur propose chaque soir la Séance de Thomas Croisière et hier c’était...

Signé Furax de Marc Simenon

Un belge – décidément ils sont partout - né à Uccle et fils de l’écrivain Georges Simenon et donc frère du commissaire Maigret

Alfred : Alors en fait, on remarque sur l’obélisque, en fait c’est pas le vrai obélisque, on avait volé l’obélisque et petit à petit on vole des monuments et en fait on essaye de retrouver le coupable et à chaque monument, c’est « Signé Furax »

Comme le titre du colossal feuilleton radiophonique des années 50 signé Pierre Dac et Francis Blanche, grands maîtres soixante-trois et quatre de l’humour sans qui Raymond Devos, Pierre Desproges, Jacques Pessis et Alex Vizorek n’auraient jamais existé – et pour au moins 3 d’entre eux, ça aurait été dommage. Et d’hommage, c’en est un que ce film somme qui additionne de multiples jeux de mots qui divisent.

Alfred : Y a le patron, il dit à son assistant de faire le guet devant la porte et là il ouvre la porte et il voit son assistant en train de faire : « Lalala lala ». Il fait, il est très gai

Klakmuf joué par Jean Le Poulain, de la Comédie Française, et Grougnache par Michel Constantin, de la comédie tout court, sont entourés de tout ce que la France compte de drôle en 1981 et je ne parle pas là des socialistes. Maurice Risch, Pierre Tchernia, Tornade, Mondy et Desproges, Bernard Haller, Dany Saval, Roger Carel, Jean-Marc Thibault, Jean-Pierre Darras, Michel Galabru, Paul et Jacques Préboist, Patrick Préjean, Mario David, Coluche, Daniel et Xavier Gélin, Fanny Cottençon, Gérard Hernandez, Mylène Demongeot et même Jean Richard en Maigret, mais pas de canard, clin d’oeil d’un fils à son père.

Quelques uns d’entre eux, tels les 300 députés du 20 juin 1789, prêteront serment prêt d’un vieux pressoir.

Alfred : Le serment du jus de pomme

Gaston : De paume, pas de pomme

Alfred : Non, c’est le serment du jus de pomme dans le film et le serment du jeu de Paume, c’est pendant la...

Gaston : La guerre mondiale

Alfred : (rires) Non, c’est pas pendant la guerre mondiale, c’est pendant la Révolution

Gaston : Ah oui, c’est vrai. Le jus de Paume

Alfred : Non, le jeu de Paume pas le jus de Paume (rires)

En même temps, les pauvres, je leur fais l’école depuis 2 mois.

Les commissaires Fouvreaux et Socrate ainsi que les détectives Black et White se retrouveront sur la péniche L’ex-cargo de Bourgogne au milieu de conspirateurs déguisés en père Noël dont le signe de reconnaissance est : « Chaviro, Rotantacha, Chamipataro, Rogriapatacha », avant d’entonner leur Alléluia fruité.

Gaston : J’ai bien aimé la chanson : Des figues, des bananes, des prunes ou je sais pas quoi...

Alfred : Des noix

Des figues, des bananes, des noix pour adorer le Boudin Sacré, le Goudgouz, incarnation du pouvoir du Grand Babu.

Alfred : (chante) Tout le monde il pue, il sent la charogne, y a que le Grand Babu qui sent l’eau de Cologne

Gaston : (chante) Tout le monde il pue, il fait mal au coeur, y a que le Grand Babu qui a la bonne odeur

L’hymne des babus, véritable ver d’oreille qui telles les ritournelles de Patrick Sebastien dans son meilleur, ou Fred Fromet dans son pire, prennent possession de votre cerveau pour ne plus en sortir.

Je suis heureux d’avoir altéré durablement ceux de mes enfants avec ma séance de Ciné Furax, grand oeuvre perdu dans les limbes de l’insuccès, oublié de tous – dans ton coude s’il te plait – et heureusement disponible illégalement sur Youtube.

Gloire au Boudin Sacré et... vive le cinéma

Programmation musicale
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.