Jean-Pierre Kalfon a traversé un demi-siècle de cinéma français, en tournant avec Jean-Luc Godard, Barbet Schroeder, Jacques Rivette, Claude Lelouch, François Truffaut et Claude Chabrol.

28 octobre 1938 -  Les Kalfon ne partent pas en Week end, non pas pour éviter le chassé-croisé de la Toussaint, mais parce qu'ils attendent un heureux événements. Demain peut-être ou dimanche. Vivement dimanche.

Un ange passe le 30 octobre, jour de la St Bienvenue. La femme créa l'amour, il ne s'appèlera ni Paul, ni Lulu et encore moins Nestor Burma ou Suzanne. Non, quand on lui demandera son nom, il ne répondra pas je m'appele... ou Georges qui, mais je suis Jean-Pierre Kalfon.

Ses parents voulaient qu'il fasse des études, médecine ou St Cyr, mais vent de panique, il laisse béton. Jean-Pierre fugue pour vivre une vie totale western et quand on lui dit voilà l'ordre, il passe en code 68, parce qu'il trouve la Liberty belle. Ce sera Rue Barbare, le jour et la nuit avec une fille et des fusil ou un fusil et des filles.

Ne fais pas ça, tu finiras dans les cordes ou entraîné dans un étrange affaire par la drogue du vice ou pire, un danger pour la sécurité publique genre la bande à Bono pour qui la révolution n'est qu'un début....

La suite à voir et/ou à écouter

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.