Les trois dernières minutes de 5/7 de la saison sont pour Thomas Croisière. Cette arrivée imminente des vacances lui donne envie de chanter...

Les vacances ! On célèbre !   
Les vacances ! On célèbre !   
Si on prenait des vacances !   
Et si on faisait la fête…   
Juste un jour dans notre vie,   
Ce serait…   
Ce serait trop bien.

Mais malheureusement ce ne sera pas aujourd’hui, parce que j’ai bien lu dans vos yeux Mathilde, quand je vous ai demandé si pour notre dernier jour de travail, je pouvais apporter le DVD des Vacances de Monsieur Hulot, un jeu de tarot et du Tang que c’était pas trop votre délire. 

J’ai tout de même apporté des bonbons qui piquent parce que c’est trop bon et puis ça pique en même temps. Un petit peu comme l’amour.

Et en parlant d’amour, je suis au hasard de ma navigation sur internet tombé sur l’activité qui fera un malheur cet été : le 30 days sex challenge. Comment ? Tout simplement parce que l’homme de défi que je suis, utilise beaucoup dans ses recherches internet, le mot « challenge ».

L’enjeu de ce défi est de rompre avec la routine du quotidien pendant les vacances pour redynamiser son couple. Il faut donc faire l’amour tous les jours pendant 30 jours – rien que ça, c’est pour moi un insurmontable défi – mais en plus, on s’impose chaque jour une contrainte pour sortir de sa « zone de confort ». 

Par exemple : 

  • Jour 1 : Faire l’amour à un horaire qui n’est pas celui du coucher. Vous, les matinaliers qui vous endormez toute l’année avant 21 heures avez pour le coup un réel avantage et c’est donc facilement que vous passerez au jour 2.
  • Essayer une nouvelle position jamais testée auparavant. Alors, ne fanfaronnez pas, le Kamasutra recense 64 positions et pour avoir regardé toutes les illustrations avec assiduité en préparant cette chronique, il y en a une bonne soixantaine que je ne suis pas physiquement capable de faire.
  • Je n’ai pas compris celle du jour 7 : faire un quickie. J’imagine que cela provient de l’anglais : « Quick » pour « Rapide ». Mais l’article précise : 10 minutes top chrono ou moins. Quel rapport avec rapide ? Je ne comprends pas.

Mais, le moment où je me suis rendu compte que ce challenge était une vaste pantalonnade, c’est lorsqu’ils proposent : 

  • Faire avoir un orgasme à ton/ta partenaire. En ce qui concerne « ton » partenaire, pas de soucis, mais au sujet de « ta partenaire », après plus de 30 années de recherche assidue, je peux vous affirmer, une fois encore, que l’orgasme féminin n’existe pas. Et même s’il existait, cet orgasme doit se dérouler pendant les préliminaires. Je ne vois même pas de quoi ils parlent.

Bref, je ne sais pas ce que vous ferez cet été Mathilde, mais moi je me contenterai d’appliquer les consignes du jour 23 : « Faites l’amour simplement » et si j’arrive à le faire avant la fin du mois, ce sera déjà pas mal.