Depuis que Donald Trump a déclaré que son bouton nucléaire était plus gros que celui de Kim Jong-un, Thomas VDB se dit qu'il y a un business à faire autour des abris anti-atomiques.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.