Un journaliste de l’Express, Richard de Vendeuil, est allé à la rencontre de plusieurs personnes dites électro sensibles, c’est-à-dire particulièrement intolérantes aux champs électro-magnétiques. Demain mercredi va d’ailleurs se tenir, à 14 heures, un grand rassemblement devant l’Assemblée nationale pour réclamer une baisse, voire une réduction importante de la puissance des antennes relais. Et donc ces victimes nous ont raconté comment elles vivaient ce qui s’apparente, il faut bien le dire, à un calvaire

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.