Cette semaine, sur l'Express.fr , un sujet sur la prescription thérapeutique d'héroïne, comme moyen de lutte contre l'addiction... à l'héroïne.

Drogue
Drogue © Eric Constantineau

Aujourd’hui, il existe deux traitements de référence pour décrocher de l’héroïne : la méthadone et la buprénorphine, encore appelée Subutex. Le principe actif est un tout petit peu différent mais dans les deux cas il s’agit de prendre un produit qui mime en quelque sorte les effets de l’héroïne sur l’organisme mais sans donner de plaisir. Actuellement, on compte environ 30 000 toxicomanes sous méthadone et 70 000 sous Subutex en France.Et qu’en est-il de la prescription d’héroïne ?Eh bien c’est justement le thème d’un rapport qui vient de paraitre la semaine dernière, et qui a été rédigé par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. Ce rapport, qui constitue d’ailleurs une première, offre une photo assez précise de la situation. Et il montre que la prescription d’héroïne médicinale donne de bons résultats – et c’est cela qui est très nouveau. Elle se pratique actuellement de façon tout à fait officielle au Danemark, aux Pays-Bas, en Allemagne ainsi qu’en Suisse. Et elle se fait également en Espagne et au Canada, mais uniquement dans le cadre d’essais menés à des fins de recherche.

Les liens

Le site officiel de L'Express

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.