Vous cherchez la série idéale pour vous dégoûter à vie du steak tartare et vous faire devenir végétarien sans passer par la case tutoriel? Ruez-vous sur la somptueuse série de Zombies :"Kingdom" proposée par Netflix.

"Kingdom" sur Netflix - Saison 1.
"Kingdom" sur Netflix - Saison 1. © JUHAN NOH/Netflix

Nous sommes en Corée médiévale. Un étrange fléau s’abat sur le pays. Une maladie inconnue qu’évidemment les autorités dénient tout d’abord espérant bien qu’en regardant ailleurs le virus passera son chemin

Mais soyez sans crainte ce n’est qu’une petite grippette. D’ailleurs les masques ne servent à rien et de toutes façons vous ne sauriez pas comment vous en servir. Et puis il est impossible de tester tout le monde ça n’a pas de sens !! » 

Bon pendant ce temps la maladie s’installe tranquillement réveillant tous les morts et les  transformant en zombies assoiffés de sang. Bravant les interdits et les appels au confinement de masse, le jeune prince héritier du royaume dont le père est gravement malade va se battre pour éradiquer l’invasion funeste. 

Mais malgré tous ses efforts pour endiguer l’apocalypse, au début de la deuxième saison, la maladie a muté. Les zombies  ne redoutent plus le soleil et  peuvent désormais attaquer de jour ; c’est l’heure d’une seconde vague encore plus meurtrière que la première. 

Notre beau héros vaillant comprend qu’il est en train de se faire voler le trône et se bat pour retrouver son droit et construire le monde de demain, plus juste et plus altruiste. Pendant ce temps une jeune médecin pense avoir trouvé une solution médicale et végétale à la pandémie. Mais comme vous le savez bien c’est extrêmement long de mettre en place un vaccin pour toute une population…

Cette saga féodale et carnivore est servie bien sanglante, créée par la scénariste Kim Eun-hee et le cinéaste Kim Seong-hoon (Tunnel au cinéma)

Douze épisodes survoltés, exaltés et flamboyants, plutôt gore il faut mieux vous prévenir, et servis par une mise en scène et des moyens de production assez époustouflants. 

Kingdom c’est un peu Shakespeare au pays du matin calme et des bouffeurs de cervelles avec ce qu’il faut de trahisons, meurtres et de prises de pouvoir. 

Avec aussi ce qu’il faut de drame social, les zombies sont d’abord confondus avec des paysans qui furieux de leur sort se mettraient à attaquer les riches propriétaires, de drame épique et de romanesque. 

Le tout saupoudré comme savent si bien le faire les Coréens d’un zeste d’humour sardonique et narquois. Une série spectaculaire, ébouriffante et mordante, idéalement exutoire par les temps qui courent.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.