"City" est un des plus anciens clubs d'Angleterre...

21 février 2017 : Manchester City contre Monaco
21 février 2017 : Manchester City contre Monaco © AFP / OLI SCARFF

Manchester, grosse cité industrielle du nord-est de l’Angleterre : le gris y domine ! Pourtant Manchester est une ville de couleurs. Attention à ne pas confondre : le rouge, c’est pour Manchester United et le bleu, c’est pour un autre club de la ville, Manchester City, un club dont l’histoire commence au son des cloches !

Dans la guerre de clochers qui oppose les deux grands clubs de Manchester, il y a celui de l’ancienneté. Créé en 1878 par une compagnie ferroviaire, le Manchester United est sans conteste le plus vieux, mais pas question pour son rival d’avoir l’air d’un jeunot. Ainsi le proto-Manchester City serait né en 1880, à l’ombre de la l’église Saint-Marc, la Saint-Marck Church, dans le quartier de Gordon : c’est donc à l’appel de la cloche que les jeunes gens du coin se retrouvent pour faire du sport. Ainsi, les gamins ne traînent pas dans la rue et ils ne vont pas jouer dans l’autre club, le United, au milieu des ouvriers, ce serait cloche ! Rien d’étonnant à ce que des hommes d’église soient à l’origine d’un club de foot : le sport aussi est une discipline morale. En 1887, cette petite association sportive devient un club : le Ardwick Association Football Club, l’ancêtre de Manchester City !

Voici la brève que l’on peut lire dans le quotidien Le Rappel, le 4 décembre 1891 : « Pendant une partie de football qui a eu lieu samedi à Balton, le sieur Frank Braskan, de Manchester, a été blessé si gravement par un coup de pied qu’il est mort ce matin. C’était un jeune homme de vingt et un ans ». Dites donc, aux origines, il était dangereux de faire du foot à Manchester ! Pourtant, rien n’arrête le succès le grandissant de ce sport, d’autant que partout en Angleterre, des clubs sont créés et que des compétitions s’organisent. À Manchester, le Ardwick Football Club rencontre des problèmes d’argent et aucune équipe ne représente la ville : voici la mission qui est attribué en 1894 au tout nouveau Manchester City.

Les Mancuniens peuvent être fiers : cinq ans après sa création, leur club remporte la Second Division et atteint, très logiquement, la First Division : les Bleues ne sont plus des p’tits bleus et ces joueurs qui représentent la ville ont un surnom tout trouvé : The Citizens, les Citoyens !

Ah l’argent et le sport… la question n’est pas récente. Déjà en 1894, c’est à la suite de problèmes financiers que le Manchester City avait été créé, mais la grosse crise a lieu au début du XXe siècle. 1906 est une année noire. Il faut dire que ça traficote à tout va autour du Manchester City. Le capitaine, Billy Meredith, est une gloire du football. Derrière lui, il y a toute une équipe, tout un club et toute une ville. Hélas, devant Billy Meredith il y a la tentation de la victoire facile : il se fait toper après avoir payé ses adversaires afin de gagner le match. Le coup est rude pour Manchester City : plusieurs joueurs sont exclus, dont Billy Meredith, le capitaine. Pire encore, toujours en 1906 : le rival, le Manchester United atteint l’élite du foot anglais ! Rien ne va plus quand ces diables rouges recrutent un nouveau joueur que Manchester City vient tout juste de virer : Billy Meredith !

Manchester City est le club des Citizens, des Bleues… mais c’est un club qui a toujours vu rouge, la couleur de son rival, le Manchester United. Les Citizens du Manchester City ont connu des hauts et des bas, sans doute comme tous les autres clubs : des hauts quand ils remportent le championnat d’Angleterre à quatre reprises et cinq fois la coupe d’Angleterre ; des bas quand, dans les années 1980, le club perd de sa superbe. Cependant, le Manchester City est aux couleurs d’une ville. D’ailleurs, sur l’écusson du club, il y a les armes de Manchester, avec un navire qui navigue sur les flots –tiens, comme pour la ville de Paris – et comme le Paris Saint-Germain, Manchester a été racheté par un pays du Golfe : le Qatar pour le PSG, Abou Dabi pour Manchester : voilà qui est pratique pour faire entrer de l’argent et acheter des maillots bleus, afin évidemment de ne pas être à bout d’habits !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.