Rien ne va plus dans le rugby parisien : le Stade français et le Racing 92 ont failli fusionner !

Stade France / Racing 92 - 8eme journee de Top 14 (8 octobre 2016)
Stade France / Racing 92 - 8eme journee de Top 14 (8 octobre 2016) © Maxppp / Leon Tanguy

Racing Club et Stade français : une histoire de frères rivaux, une histoire de rugby faite de mêlées, d’essais transformés et de démêlés qu’il faut essayer de démêler !

1882 : fondation du Racing Club

Allez, lisons le journal, Le Figaro, le 19 juin 1882 : « Tous et tout au sport. Jusqu’aux lycéens qui s’en mêlent. C’est ainsi que la brillante jeunesse de Fontanes vient de fonder le Racing Club. » Oui, en 1882, le lycée Fontanes est l’un des plus prestigieux de Paris. Nous le connaissons aujourd’hui sous un autre nom : le lycée Condorcet.

Les enfants de la bonne société qu’il accueille aiment le sport mais le quartier de la gare Saint-Lazare n’est pas des plus propices à l’activité physique. Ils se réunissent donc au Bois de Boulogne et fondent, en 1882, le Racing Club, une association multisports avec beaucoup de course à pied mais aussi du tir au pigeon : « Tous nos compliments aux fondateurs du Racing Club. C’est une bonne idée à condition que les coureurs ne se casseront pas les jambes », lit-on dans le Figaro.

Ce qu’ignorent encore ces jeunes sportifs, c’est qu’un autre club va bien vite venir leur casser les pieds !

1883 : fondation du Stade français

Un an après la création du Racing Club, d’autres lycéens fonde le Stade français ! En 1883, des gamins du quartier latin, élèves au lycée Louis-le-Grand, se réunissent au Protocope, café historique du quartier de l’Odéon : ils y boivent des coups et créent une association sportive.

Dans le quotidien La Presse, le 5 décembre 1884, elle est présenté comme une imitation du Racing Club : le Stade français est une « société de courses à pied » qui « se réunit deux fois par semaine sur la terrasse de l’Orangerie des Tuileries ».

Ainsi, à l’origine, ces deux clubs proposent plusieurs sports parmi lesquels il y a le rugby football ! Un sport étrange qui se joue avec un ballon à la forme rigolote et que l’on peut attraper avec les mains. Bizarre…

1892 : premier championnat de France du rugby

Quand les deux clubs parisiens sont fondés dans les années 1880, le rugby est un sport très marginal. Il y avait bien eut un Paris Football Club quelques années plus tôt mais il a disparu : pour ceux qui veulent pratiquer le rugby, il y a désormais le choix, c'est-à-dire deux clubs où, soyons honnêtes, on pratique surtout la course à pieds.

Nous voici maintenant en 1892. Le Racing a dix ans et le Stade français, sont cadet, en a neuf… Pour les deux clubs, 1892 est une grande année : ils participent au premier championnat de France de rugby, plus exactement le premier championnat interclubs pour des associations non scolaires.

Il est nécessaire nous arrêter quelques instants sur cet événement fondateur, parce que… disons qu’il est assez particulier : il n’y a que deux équipes en compétitions !

Un championnat avec seulement deux clubs se réduit à un match, qui se joue le 20 mars 1892 sur la pelouse de Bagatelle, au bois de Boulogne. Pour ce premier championnat, les deux équipent qui s’affrontent sont celles du Racing Club et celle du Stade français.

Impossible de se tromper : le gagnant sera parisien ! Pourtant ce match n’est pas qu’une gentille bagatelle : le public est nombreux au rendez-vous et la presse se fait écho de l’événement. Il faut dire que l’arbitre est le baron Pierre de Coubertin. C’est le Racing qui gagne, quatre points à trois.

Une histoire d'amitié et de rivalité

Le Petit Journal, le 27 mars 1892, constate alors que, « de l’avis des amateurs présents, parmi lesquels beaucoup d’Anglais, la partie a été la plus intéressante qui ait été jouée en France jusqu’à ce jour ». L’histoire et la rivalité des deux clubs s’expriment désormais avec un ballon ovale !

Le Racing Club et le Stade français : raconter leur relation d’amitié et de rivalité serait retracer l’histoire du rugby français. La finale du championnat de 1892, remporté par la Racing, est suivie l’année suivante d’une nouvelle finale entre les deux clubs. Cette fois, c’est le Stade français qui gagne. Ces Parisiens qui dominent les premières années du rugby sont peu à peu rejoins par d’autres clubs : l’Olympique, le Stade Bordelais, le Toulousain…

Depuis, le Racing Club de France est devenu le Racing Métro puis le Racing 92, toujours aux couleurs bleu ciel et blanc. Le Stade français quant à lui a vu ses maillots se couvrir d’un charmant rose bonbon.

Aujourd’hui, espérons que l’avenir reste rose et que le bleu du ciel ne s’assombrisse pas !

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.