En ce moment, le Championnat du monde de handball masculin se déroule en France. L’occasion de revenir sur l’histoire de ce sport récent.

Vue plongeante de quatre joueurs se tenant sur le terrain de handball de Kennedy à Chicago, 1903. (collection de Chicago Daily News)
Vue plongeante de quatre joueurs se tenant sur le terrain de handball de Kennedy à Chicago, 1903. (collection de Chicago Daily News) © Getty / Chicago History Museum

Puisque le handball est d’origine allemande, il faut prononcer « hand-balle » et non « hand-bowl ». Il ne faut pas confondre, mais c’est comme avec Boule et Bill, on ne jamais qui est le chien et qui est gamin… Alors voici les origines du hand, une petite histoire de Bowl et Balle !

La BNF, la Bibliothèque nationale de France vient de mettre en ligne un nouveau site internet. Il s’appelle Retronews et propose trois siècles d’archives de la presse. Parmi les fonctionnalités de ce nouveau site, il y en a une particulièrement intéressante : la fréquence du terme. Oui, il est possible de connaître la fréquence de l’utilisation d’un mot dans la presse, année par année… Alors, essayons avec handball… Pas de bol, rien avant février 1914 ! Aucune une occurrence, que dalle, nib, macache. Le néant pour le hand !

Allons donc voir maintenant en février 1914, quand le journal Le Matin parle de handball… et bien non, il ne s’agit pas de hand que nous connaissons : jusqu’à la fin des années 1920, quand les journaux utilisent le mot handball, ils parlent de rugby : le handball est le jeu à la main, par opposition au dribbling, le jeu au pied. Le handball, le sport que nous connaissons, n’apparaît en France qu’à la toute fin des années 1920, et encore timidement : quand que le football a déjà pris son autonomie, le hand joue encore à la balle !

Où est né le handball ? En Europe sans doute, mais ils sont plusieurs à en revendiquer la paternité. Déjà, il y a l’Europe centrale, en Bohème, où un jeu traditionnel, le hazena, est remis au goût du jour dans les années 1890, à Prague. Des règles sont même définies. Ça ressemble au hand, mais ce n’est pas le hand… Et puis il y a le Danemark : au collège d’Ordrup, une petite localité au nord de Copenhague, un sport est créé en 1892. C’est le haandbold, une activité scolaire qui se joue à l’intérieur, dans une petite salle, une belle alternative au foot en plein air. Autre origine possible, et sans doute des plus influentes, en Allemagne. En 1915 apparaît le torball, ou balle au but. Là encore, il s’agit de concurrencer le football car ce sport est ouvert aux filles.

Face à toutes ces créations locales, les Allemands saisissent la balle au bond : en 1917, les règles du handball sont rédigées, à Berlin. Ce sport ce joue à onze, en écho au football. Une étape est franchie en 1928 quand le hand est présenté en démonstration lors des Jeux olympiques d’Amsterdam. Une Fédération Internationale de Handball est même créée. Ainsi, Danemark, Bohème, Allemagne, il y a plusieurs origines possibles mais il y a une certitude : au début des années 1920, en France, il n’y a toujours pas de hand !

Le hand est-il entré en France par la gauche ? Ce n’est pas une question à deux balles car le hand s’enracine dans le monde ouvrier. Le 26 octobre 1926, le journal Le Populaire, remarque que « les associations ouvrières allemandes, culturelles et sportives, progressent d’une façon interrompue. (…) Principalement le handball est fort prisé par les sportifs ouvriers allemands. » Le hand est donc un sport ouvrier !

Le 13 mars 1929, L’Humanité en parle dans sa rubrique sportive, avec un titre qui sonne comme une directive du parti : « Pratiquons le handballe ». Dans cet article, le journaliste regrette que « l’appel lancé à tous les camarades secrétaires de clubs et à tous les sportifs de notre Fédération n’ait pas été assez entendu, afin de constituer plusieurs équipes de handball ». Il faut attendre encore un peu pour que le monde ouvrier, en France, saisisse le handball au bond !

Dire en « hand-balle » et non « hand-bowl », c’est rappeler l’origine allemande de ce sport. Ce n’est pas seulement de la coquetterie d’étymologiste, c’est également de la rigueur historique car si le hand est entré en France par la gauche, il est arrivé par l’Est : les premiers à pratiquer ce sport furent les Alsacien, là où l’influence allemande est la plus forte. Surtout, c’est l’arrivée massive d’Allemands durant la Seconde Guerre mondiale qui favorise le hand. La Fédération française est fondée en septembre 1941, en pleine Occupation, avec un championnat organisé dans un but de propagande : le handball allemand est mis en avant face au football, trop anglais !

Bien sûr, le handball s’est immédiatement détaché de cette utilisation idéologique. Il ne garde de ses origines qu’une prononciation germanique… Avec cette astuce mnémotechnique : le handball, c’est d’la balle !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.