C’est un univers foisonnant, un monde de bactéries mais aussi de virus et de champignons microscopiques qui peuplent nos intestins. Le microbiote – également appelé flore intestinale – a longtemps été le parent pauvre de la recherche. Mais aujourd’hui c’est bien fini !

Des bactéries situées dans nos intestins
Des bactéries situées dans nos intestins © Getty / SCIEPRO/SCIENCE PHOTO LIBRARY

Des centaines d’études suggèrent que le microbiote pourrait être utile dans le dépistage, la prévention ou le traitement de très nombreuses maladies, non seulement digestives mais aussi métaboliques ou psychiatriques

L’engouement est tel que le parent pauvre de la recherche commence à faire la fortune de sociétés biotechnologies.  Des petites starts-up mais aussi des filiales de gros laboratoires commencent à proposer de faire analyser votre microbiote. Pour cela, il faut déjà commencer par débourser plusieurs centaines d’euros. Et ensuite, c’est facile, on envoie un échantillon de ses « selles », on reçoit son kit de prélèvement, on attend quelques semaines et on reçoit un document qui contient des données sur la quantité et la diversité des grandes familles bactériennes qui forment notre microbiote. 

A quoi ces données peuvent-elles servir ?

Elles ne servent à rien, si l’on en croit la Société nationale française de gastro-entérologie. Dans un récent communiqué, la société savante explique en effet que « ces tests (…) ne doivent pas être prescrits par les médecins, quelle que soit leur spécialité » car « il n’ont aucun intérêt pour le médecin ou son patient »

Evidemment, ce n’est pas du tout ce qu’affichent les laboratoires qui vendent ces tests. 

Dans leur publicité, certains promettent déjà des pseudo-diagnostics sur la qualité du sommeil, des défenses immunitaires, sur les capacités de concentration ou de mémorisation. Ils proposent également une évaluation de la vitalité cardio-vasculaire, de la résistance articulaire ou même de l’équilibre psychique. Et certains promettent qu'avec ces analyses, leurs clients pourront tirer des informations « concrètes qui seront à discuter avec leur médecin… ». Cela va donc très loin. 

C’est exactement ce qui a exaspéré la société savante de gastro-entérologie.

Comme ces tests sont dans la zone grise : ni interdits, ni recommandés par les autorités sanitaires, les médecins voient de plus en plus souvent arriver dans leur cabinet, des patients inquiets. Ils ont réalisé ces tests et sont convaincus que cela va aider leur spécialiste à faire un diagnostic ou prescrire un traitement. Et comme les médecins ne peuvent rien en tirer : l’incompréhension grandit ! Dépités, certains patients préfèrent alors se tourner vers des thérapies sans fondement scientifique. 

Un des médecins interrogé compare d’ailleurs certains des tests vendus sur internet à de « l’astrologie » : un peu comme si l’on voulait lire l'avenir en regardant dans ses selles.

Pourtant, les études qui font le lien entre certaines maladies et les bactéries intestinales existent bien !
Elles existent et elles s’intéressent à des maladies aussi variées que le diabète, la dépression, la sclérose en plaque, les allergies ou le cancer. Chaque jour ou presque, de nouveaux résultats sont publiés dans de prestigieuses revues scientifiques avant de s’afficher sur les réseaux et dans les médias. Mais ces données sont encore au stade de la recherche ! 

Et malgré l’enthousiasme réel de certains chercheurs, il faut garder à l’esprit une chose : il n’y a pas encore, à ce jour, de grandes études qui valident l’existence de « biomarqueurs » du microbiote capables de guider les médecins dans des situations cliniques.
Il est trop tôt pour prescrire une analyse du microbiote – comme on le ferait pour le taux de cholestérol ou de sucre dans le sang.
A de rares exceptions - sans rapport avec les kits vendus sur internet, il n’existe pas encore de mesures standardisées ! Tout cela, ce sont des pistes de recherche. Il va nous falloir encore patienter quelques années avant de pouvoir entonner le chant triomphant de nos bactéries !

Aller plus loin

🎧 ÉCOUTER | Le microbiote, les fabuleux pouvoirs du ventre

🎧 ÉCOUTER | Quelques conseils pour prendre soin de son microbiote vaginal

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.