Le lancement de ces machines constitue toujours des rendez-vous importants avec le grand public.

Et ça fait 17 ans que ça dure. Dix-sept ans que la petite boîte est devenue le compagnon technologique indispensable des foyers français. Internet, téléphone, télévision, tout ça dans le même appareil et à des prix défiant toute concurrence.

Et les quatre opérateurs rivalisent d’audace et de créativité pour séduire les consommateurs. Dernier coup en date : celui d’Orange avec la cinquième version de sa Livebox. Et un positionnement plutôt original : sa discrète boîte noire est super écolo.

Chez Orange, on le dit tout net, on ne cherche plus à faire la révolution mais à s’adapter aux nouveaux comportements des consommateurs. Bien-sûr, on recherche toujours de la vitesse, pour regarder des films en streaming et aussi le plus grand choix de chaînes de télé. Mais on se préoccupe aussi de son empreinte carbone.

Orange, aujourd’hui, c’est 0,5% de la consommation électrique nationale. Alors pour lisser cette image, l’opérateur produit une box avec une empreinte carbone réduite de 29% et qui consomme 17% d’électricité en moins que la précédente. Sa coque est en plastique recyclé et le nombre de composants a été réduit pour faciliter les réparations.

Et comment se positionne la concurrence ?

La période est propice aux nouveautés. En décembre dernier Free avait fait le choix inverse : une box tout-en-un dotée d’une enceinte Devialet, de l’assistant vocal Alexa d’Amazon, d’un énorme espace de stockage de données, et la possibilité de regarder des films en très haute définition. Une box très haut de gamme, très techno, fidèle à la réputation de Free.

Au mois d’août, SFR lui a emboîté le pas en avec sa Box 8, décrite comme un concentré d’innovation. Là on insiste sur le prix, plus accessible, et la fluidité d’utilisation.  Le quatrième larron, Bouygues Telecom annonce une nouveauté pour les prochains mois. Avec toujours le même objectif : consolider cette position très stratégique dans le salon des Français.

Et ces box restent une spécialité nationale

On les voit peu à l’étranger. En France, 45% des abonnés fixes regardent la télévision sur leur box. C’est 8% en Allemagne – aux Etats-Unis, ça n’existe pas. En réalité, ces boîtes sont une arme précieuse pour les opérateurs télécoms qui s’en servent pour conserver une relation directe avec les clients – et de garder la main sur leurs données.

Du coup, c’est aussi un bon moyen de garder à distance les géants de l’Internet, Apple et Google en tête. Des box de plus en plus écolos, mais aussi très patriotes.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.