Avant 1991 et la chute du général Mohamed Siad Barre, avant que la Somalie ne plonge dans 20 ans de guerre civile, ne soit dévastée par les famines et les divisions claniques ou, comme ce fut encore le cas récemment, ne soit en proie aux attentats perpétrés par les islamistes, Mogadiscio, sa capitale, brillait par sa vie nocturne et culturelle dans toute la corne de l’Afrique.

Dans ce temps là, c'est-à-dire dans les années 80, les Etats-Unis constituaient un soutien de poids au régime en place ; Santana, Bob Marley ou encore Mickael Jackson enjaillaient les ondes et les artistes somaliens étaient même encouragés à se nourrir d’influences extérieures. Résultat : ça groovait sec à Mogadiscio. Notamment au son d’un de ses groupes les plus connus à l’époque : le DUR-DUR BAND ! Le blog et label « Awesome tapes from Africa » vient de remastériser et ré-éditer l’un de ses albums, sortit sur cassette en 1987, Dur-Dur band Volume 5. Et cet album, il est comme je les aime : terriblement funky !!

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.