En plus d'être malien, Samba Toure a au moins deux autres points communs avec Amadou Hampaté Ba : il n’a pas connu son père, mort peu de temps avant sa naissance à la fin des années 60 et, comme l’enfant peuhl, il s’est trouvé dès son plus jeune âge un maître spirituel en la personne de feu Ali Farka Toure , ce guitariste de légende, dont le nom ne cessera d’incarner LE blues du désert.

C'est lui qui, en 2003, produisit son premier album solo, Fondo , "le chemin" en langue songhaï. Un chemin que Samba Toure continuera sans le maître qui rejoindra les verts pâturages peu de temps après.

Dix ans plus tard, Samba Toure sort son 6ème et 3ème album à l’international : Albala , "le danger", "le risque" . Et si Zoumana Tereta, maître du soku (violon traditionnel à une corde) mais aussi Djimé Cissoko au n’goni et Madou Sanogo au congas et au djembe sont une nouvelle fois à ses côtés, Samba Toure a également un invité de marque aux claviers et à la guitare, le multi-instrumentiste, producteur, auteur-compositeur et interprète australien, Hugo Race.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.