Hassane Kassi Kouyaté etBernard Magnier ont souhaité, à l’occasion du 20ème anniversaire de sa disparition, témoigner de la vie et rendre hommage à l’œuvre de Sony Labou Tansi , né en 1947 en RDC et mort 47 ans plus tard au Congo Brazza. Enseignant de formation, cet auteur prolifique qui écrivait partout, tout le temps et surtout la nuit, fut surnommé le « Molière africain”, le “Black Shakespeare”, “le “Rabelais noir” et même le “Picasso nègre” ou le “Mohammed Ali de la plume » , rien que ça !

Plus simplement, Bernard Magnier, qui dirige notamment la collection « Lettres africaines » aux Éditions Actes Sud, dit de lui que c’est "l’un des plus grands écrivains africains contemporain s ”.

Sony Congo ou la chouette vie bien osée de Sony Labou Tansi est, selon les mots de son metteur en scène, un « spectacle documentaire », car il mêle extraits de l’œuvre, musique, documents sonores et vidéos. Un spectacle qui, surtout, fait la part belle à la langue truculente et subversive de Sony Labou Tansi et donne irrémédiablement envie de se plonger dans une œuvre exaltante. Une oeuvre qui résonne de manière terriblement actuelle.

Du11 au 14 février au Théâtre du Tarmac à Paris.

Le détail des rencontres et de la Journée Spéciale Sony Labou Tansi (14 février) organisées en écho au spectacle.

Les liens

En savoir plus sur ce spectacle

14 février : Journée Sony Labou Tansi au Tarmac Avec, entre autres, Emmanuel Dongala, Henri Lopes, Alain Mabanckou.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.