La sobriété et l’efficacité de son style, son humour, son sens des dialogues et du rythme, la capacité qu’elle a –comme les frères Cohen au cinéma, à donner une consistance à chacun de ses personnages, même les plus fugaces...tout ça, j’ai déjà eu le plaisir de vous en parler ici. Car Sefi Atta , je la lis de près et du coup, vous aussi ! Rappelons toutefois qu’elle est née à Lagos en 1964 (soit à peu près en même temps que l’afrobeat de Fela Kuti), qu’elle a grandit et fait une partie de ses études au Nigéria, avant de se rendre en Angleterre puis de s’installer aux Etats-Unis. C’est justement dans un aéroport américain que commence son nouveau roman , traduit en français par Charlotte Woilliez, toujours aux éditionsActes Sud , sous le titre : L’Ombre d’une différence ....

Pour jouer et tente de gagner un exemplaire de ce roman, répondez à la question posée en fin d'émission en nous envoyant un mail à l'adresse suivante : afriqueenchantee@radiofrance.com

Les liens

En savoir plus sur Sefi Atta

Rock Master Scott and The Dynamic Three: The Roof Is On Fire ...la génération pétrole avait traversé les années 80 en dansant, en scandant « the roof, the roof, the roof is on fire » ! 

Harry Belafonte - "Banana Boat Song (Day O)" - 1956 La mère de Deola, le personnage principal de L'Ombre d'une différence entretient une « passion durable » pour.....Harry Belafonte ! 

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.