Je vais vous parler d’une femme qui, pendant près de 30 ans, a été privée d’électricité. Et pourtant, elle ne vivait pas en brousse, mais dans un appartement situé au dernier étage d’un des immeubles les plus luxueux de Luanda , la capitale de l’Angola . Pour cuisiner, elle a petit à petit brûlé meubles et parquets. Et si elle a continué à lire et à écrire pendant plusieurs années, je peux vous dire que la radio lui a sacrément manqué. Cette femme, portugaise, s’appelait Ludovica. En 1975, à la veille de l’Indépendance de l’Angola, elle s’est auto-emmurée dans son appartement, terrorisée par l’évolution des évènements. Elle avait 50 ans et est ainsi restée cloîtrée pendant 28 ans. Cette femme, elle a vraiment existé. Oui, Ludovica ou Ludo a mené la vie que raconte le journaliste et écrivain angolais José Eduardo Agualusa dans Théorie générale de l’oubli . Un roman qui comme le précédent, Barroco Tropical , met en scène Luanda, une ville où la réalité tend décidemment à être beaucoup plus invraisemblable que la fiction….

Pour jouer et tenter de gagner un exemplaire de ce roman, répondez à la question posée en fin d'émission en nous envoyant un mail à l'adresse suivante : afriqueenchantee@radiofrance.com

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.