Le journaliste mais également auteur, metteur en scène et comédien comorien Soeuf Elbadawi n'a qu'une seule obsession : briser le silence qui entoure la tragique réalité d’un pays, qui selon lui « se meurt », les Comores . Un ensemble de quatre îles, situées dans l’Océan Indien, entre le continent africain et Madagascar, qui partagent la même culture, la même langue mais dont une, Mayotte, fut annexée par la France, lors de la proclamation de l’indépendance de l’archipel en 1975. Aujourd’hui 101ème département français, Mayotte est une île aux plages de rêves. Elles ont pourtant un défaut : des cadavres viennent régulièrement s’y échouer...

Un dikhri pour nos morts , le dernier ouvrage de Soeuf Elbadawi, commence d’ailleurs comme suit : « Cette nuit, ils ont annoncé la mort d’un des miens. Mon cousin, happé par la vague, broyé par les flots. Vorace, l’océan s’est rappelé à nous comme à son habitude, depuis qu’existe ce mur de haine. ...»

Les liens

"Un dhikri pour nos morts" au Théâtre du Tarmac (Paris) du 25 au 29 juin Mercredi 26 juin, à l'issue de la représentation, rencontre en écho avec Soeuf Elbadawi.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.