L’angoisse pour beaucoup : un nid de ces bestioles si mal-aimées dans le jardin, le garage, derrière un volet... Que faire – et ne PAS faire – quand on a un nid de guêpes ou de frelons à la maison ?

Que faire contre un nid de guêpes ?
Que faire contre un nid de guêpes ? © Maxppp / Celik ERKUL

Et je vous vois tous là de l’autre côté de la radio frémir avec une petite mine répugnée ! L’angoisse pour beaucoup : un nid de ces bestioles si mal-aimées dans le jardin, le garage, derrière un volet ou même dans la cheminée, quelle plaie. 

Alors première chose : on ne touche surtout pas, pour vérifier qui est à l’intérieur. Très mauvaise idée aussi de coller l’oreille pour écouter (c’est déjà arrivé, oui). On n’essaie pas de s’en occuper tout seul, même quand le soleil est couché…

Vider la bouteille de Baygon cassera au mieux l’enveloppe du nid pendant que les problèmes commenceront sérieusement pour vous. Idem avec le chalumeau, un spécialiste me racontait hier qu’il avait déjà compté deux maisons brûlées !

Et appeler les pompiers (pour le nid) c’est autorisé ? 

Non, ils n’interviendront que s’il y a un péril immédiat – exemple un nid dans une cour d’école avec les enfants à proximité. Ou feront une exception si aucun professionnel n’est disponible, et avec remboursement des frais à la clé. Car c’est bien un pro de la destruction que vous devez appeler, un désinsectisateur, que votre mairie pourra vous indiquer. 

Moi par exemple j’ai eu Louis chez allolaguêpe.fr à Rouen, déjà intervenu jusque sur la cathédrale, mais il aussi eu affaire à des boites aux lettres, des vieux chapeaux au fond d’un atelier, ou une plaque d’égouts… et il m’a tout expliqué. 

D’abord lui décrire la situation : où est le nid ? A quoi il ressemble s’il est visible ? Puis après devis – on va dire 80 euros en moyenne – le voici dans sa combinaison, armé de son pulvérisateur plein de poudre de pyrèthre et de terre de diatomée, biocides naturels, et costauds : la guêpe n’aura plus que deux minutes avant de trépasser. 

Mais est-on obligés de détruire les nids ?

Non il est même conseillé de les laisser tranquilles s’ils ne sont pas dans un endroit avec du passage !! Les guêpes et les frelons sont des prédateurs qui vont assainir l’environnement, il faut les préserver, même si c’est dur à concevoir pour certains. En revanche, pas les frelons asiatiques !

Espèce classée envahissante ET danger sanitaire pour les abeilles, donc là il faut détruire disent les autorités (quand les chercheurs sont sceptiques), c’est même en général la collectivité qui prend en charge. Des nids d’1 mètre de diamètre parfois avec jusqu’à 3000 frelons à l’intérieur… 

Pour les guêpes les colonies varient de 30 individus à 4000 suivant les espèces. Et tous ces nids, on les trouve partout, y compris en plein centre-ville. Les reines sont en train de les construire toutes seules avant d’y pondre leurs larves et que l’activité ne batte son plein pendant l’été. 

L'équipe