Oui il ne vient pas de nulle part puisque construire ces ouvrages complexes demande réellement patience et persévérance à nos amis les piafs

Petit à petit l'oiseau fait son nid
Petit à petit l'oiseau fait son nid © Getty / Mike Powles

Il faut par exemple 18 jours à la mésange à longue queue pour venir à bout de son nid, « dont la finition architecturale et la beauté émerveillent » écrivent 2 chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle, Jérôme Fuchs et Jean-Marc Pons dans un passionnant et très complet article publié il y a quelques mois sur le site The Conversation et dont je vous parle aujourd’hui parce qu’on entre en plein dans la période de nidification. A partir de lundi, le 15 mars, et jusqu’au 31 juillet, il est préférable, s’il vous plait, de ne pas tailler vos haies ou vos arbres, histoire de laisser de la place aux oiseaux pour s’installer et se cacher aussi des prédateurs…

Se cacher pour… se reproduire, donc ?

Et couver les œufs, puis nourrir les oisillons avant qu’ils ne prennent leur envol… Il faut déjà trouver le lieu adéquat : une branche d’arbre bien sûr, le creux d’un tronc, la fissure d’un rocher ou, parfois, votre garage. Et le + dur commence ensuite, donc : fabriquer le nid, à 2 dans la moitié des cas, sinon ce sont les femelles qui gèrent, seules. Avec 3 impératifs : solidité, isolation thermique, et protection aux intempéries. 

C’est un travail harassant pour les oiseaux, qui peuvent faire jusqu’à 1500 allers-retours pour collecter les matériaux !! 

Des brindilles, herbes, mousses, des plumes, et même, en ville, des bouts de plastique, de tissu, ou des mégots de cigarettes, et oui… Le tout consolidé par un mortier à base de salive ou de boue. Notez que les mésanges bleues garnissent l’intérieur de leurs nids de plantes aromatiques, aux vertus antibactériennes et antiparasitaires et donc bonnes pour les petits. 

Donc tous les oiseaux n’ont pas les mêmes sortes de nid ?

10.700 espèces recensées aujourd’hui dans le monde, et presqu’autant de nids différents, Nicolas, c’est un festival depuis leur apparition il y a 65 millions d’années. Le modèle classique en forme de coupelle se décline… Le troglodyte mignon, minuscule passereau très commun en France, fait des petites boules de mousse à ouverture latérale, pour attirer la femelle, il en construit entre 6 et 12 comme ça il augmente ses chances c’est comme au loto… 

Dans les pays tropicaux on peut voir de très délicats nids de tisserins ou de couturières appelés comme ça car ils / tissent, et / cousent, herbes et feuilles… Impressionnant, du côté de l’Afrique du sud, le nid du républicain social, 4m de haut et 7 de long, une énorme coloc’ puisqu’il peut accueillir jusqu’à 100 couples ! Enfin sachez qu’il y a aussi des flemmards chez les oiseaux, qui vont squatter le nid des autres… Je balance ? Les coucous, hiboux, chouettes ou faucons.  

L'équipe