Pour construire des avions, dans les skis, dans la décoration ou dans les habits, « 2021 sera lin » titrait le Monde en mai dernier, pendant que l’Obs y consacre tout un dossier cette semaine, parce que le lin est tendance.

L'été sera lin
L'été sera lin © Getty / LOUISE BEAUMONT

Les plus grands noms de la mode le font désormais défiler sur les podiums, pendant que les départements R&D en ont fait un de leurs nouveaux joujoux. 

Du lin pour construire les avions (et donc les alléger), du lin dans les hauts parleurs, du lin dans les dollars (les billets de banque américains, oui) du lin pour isoler les bâtiments, du lin dans les skis, les raquettes de tennis, ou les planches de surf, à la place de la fibre de verre pour éviter une cassure nette et même paraît-il absorber les vibrations de l’eau. Du lin aussi en déco, pour son côté « shabby chic », ai-je lu sans avoir la moindre idée de ce que ça veut dire, si ce n’est que votre salon aura clairement plus de chances d’être dans un catalogue avec plutôt que sans. 

Et pourquoi le lin est-il devenu alors une telle superstar ?

Parce qu’en plus d’être souple, résistant, et thermorégulateur, il colle parfaitement aux enjeux de l’époque ! Une fibre vertueuse d’un point de vue écologique, et locale. Presque la moitié de la production mondiale de lin se fait en France, sur près de 100 000 hectares de la Normandie à la frontière belge pour le plus gros. Sans avoir besoin d’irriguer, ni de pulvériser des tonnes de produits chimiques. Et Zéro déchet : tout est utilisé, fibre, graines, broyage - c’est une vraie pub que je suis en train de vous faire, ma parole ! Un peu d’eau dans mon lin, cela dit : 80% de la production française est ensuite filée en Chine, ou en Inde…

Donc la fibre voyage beaucoup. Est-ce que ça a toujours été le cas ?

Cet or vert, comme on le surnomme parfois (alors que les magnifiques champs de lin en pleine floraison en ce moment sont bleus), a bien roulé sa bosse. Il serait d'ailleurs l’une des fibres textiles les plus anciennes au monde, des traces dans le Caucase il y a 36 000 ans, mais ce qu’on a tous en tête c’est l’Egypte où le lin, connu comme « lumière de lune tissée » habillait les prêtres et entourait les momies. Un symbole de pureté, qui a traversé les époques, et les mers, par l’intermédiaire des navigateurs phéniciens. En France, Charlemagne aurait pu lui se faire appeler Charlinmagne, après avoir ordonné le filage à la cour et que chaque foyer soit équipé pour. L’histoire ne nous dit pas, en revanche, si les intérieurs étaient shabby chic, c’est-à-dire chic élimé, style bohème et élégant, disent les magazines - je ne pouvais pas vous laisser sans savoir !

L'équipe