Plein de conseils pratiques parce qu’on a beau tous connaitre, bien malin celui qui fera un sans-faute en la matière. Et surtout réfléchissez à ça : sur les 254 kg d'ordures ménagères par an et par habitant en France, on pourrait en éviter… 248. Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Le casse-tête du tri sélectif des déchets
Le casse-tête du tri sélectif des déchets © AFP / Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / Hans Lucas

Un petit quiz Nicolas ?

Alors je commence ici dans le studio : la feuille de papier sur laquelle est écrite ma chronique, recyclable ? (…) Ok c’était ultra facile. Notre masque à usage unique ? (...) Non et c’est un gros problème pour l’environnement vous le savez. 

Allez on se téléporte dans la salle de bain de nos auditeurs, sous la douche même, coucou ! La bouteille de shampoing ? (…) Oui recyclable… Côté lavabo : brosse à dent et tube de dentifrice ? (…) Pas recyclables, comme votre sachet de thé à vous qui prenez le petit déjeuner, le pot de yaourt, le papier qui entoure votre mini-beurre, ou tiens la barquette de jambon industriel (bravo) qui traine dans le frigo. Non recyclables parce qu’ils sont composés de différentes matières, on appelle ça des « emballages complexes ».

Mais comment on s’y retrouve alors dans cette jungle du déchet ?

Et bien dans le doute, vous mettez vos dans le bac pour le tri – je parle bien des emballages -, d’autant que de plus en plus de communes ont adopté la simplification… 

C’est retrié dans les centres par des machines optique, machines à électroaimants, ou à la main.

Et, au passage, pas besoin de rincer avant de trier, videz bien simplement. 

Mais attention ! C’est dans ce sens-là que ça marche parce que si vous faites l’inverse, si vous jetez tout dans la poubelle normale en vous disant que ça va être retrié derrière, alors là vous vous trompez ! Ça part direct à la benne tout finira incinéré ou enfoui comme… 71% des déchets plastique en France, et c’est pas bon.

Donc le recyclage du plastique ne représente que 29% ?

Oui, parce qu’il y a encore beaucoup de limites techniques, la moitié du plastique mis sur le marché en France est impossible à recycler. En fait cette sémantique un peu magique Nicolas, recyclage, recyclable, recyclé, est devenue un argument de vente, une sorte de bonne raison pour continuer à produire dénoncent plusieurs associations et chercheurs, alors qu’aussi recyclable soit-il, mais jamais à l’infini, un déchet restera toujours… un déchet. 

Votre bonne conscience, comme 89% des français qui font du tri, en prend un coup n’est-ce pas ?

Le recyclage est indispensable mais pas la panacée. Donc continuez à trier mais réfléchissez surtout à ça : sur les 254 kg d'ordures ménagères par an et par habitant en France, on pourrait en éviter… 248. L’adage est désormais bien connu : le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

L'équipe