La vallée de la Roya reprend des couleurs ! Le village dévasté par la tempête Alex en octobre dernier, a été refleuri, à l'initiative de l’association « Aide aux sinistrés » dont le fondateur a refusé d’imaginer il y a un mois que le printemps zappe la vallée.

A Breil-sur-Roya le 27 mars. fleurissement de la Roya. Presque six mois après le passage de la tempête Alex avec les week-end solidaires - Wilfrid Bricourt, président de l'association d'aide aux sinistrés.
A Breil-sur-Roya le 27 mars. fleurissement de la Roya. Presque six mois après le passage de la tempête Alex avec les week-end solidaires - Wilfrid Bricourt, président de l'association d'aide aux sinistrés. © Maxppp / Jean François Ottonello

« Le jour et la nuit, un truc de ouf, un truc giga grandiose ! » s’exclame Marie-Noëlle, née il y a 73 ans dans la maison de Breil-sur-Roya où elle habite encore aujourd’hui… Quoi ? Vous me croyez pas que c’est elle qui dit ça ? 

Extrait

Alors !... Car samedi, oui, ce village dévasté par la tempête Alex en octobre dernier, a été refleuri, Nicolas. Initiative de l’association « Aide aux sinistrés » dont le fondateur a refusé d’imaginer il y a un mois que le printemps zappe la vallée. Wilfrid Bricourt a donc lancé un appel aux dons et concrétisé samedi le premier acte de ce geste coloré, avec l’aide de 150 bénévoles : les jardins de Breil ont repoussé !

Ils ont mis des fleurs partout ?

C’est à peu près ça ! 14 camions remplis de pensées, de lavande, de romarin, de cactus, de haies, de fraisiers, d’abricotiers, de pommiers, de citronniers et j’en passe, ont débarqué pour planter et semer à tout va. Les images sont réjouissantes : la place principale recouverte de pots, décorés par des écoliers, remplis de pétales jaune, rose, violet, pendant que le terrain de Marie-Noëlle, recouvert jusqu’à il y a peu par 1,50m de boue, de troncs d’arbres, de pierres et de ferrailles, a changé de visage : « c’est vert, c’est pas la couleur de la terre, et ça, ça vaut de l’or, on revit » raconte la retraitée, qui n’attend plus que le gazon pousse d’ici 15 jours. 

Et d’où proviennent les dons alors ?

Et bien l’association a d’abord contacté des tas de pépiniéristes des Alpes-Maritimes mais aussi du Vaucluse voisin, en allant les voir jusque sur les marchés, et ils sont nombreux à s’être joints au mouvement. 

Des communes, aussi, comme Menton ou Saint Laurent du Var ont été solidaires, et puis les particuliers bien sûr, et pas uniquement de la région ! Des Suisses par exemple, qui ont fait deux allers-retours le coffre plein ces dernières semaines, pour apporter de la plante et de la fleur. 

Et il y en a encore besoin ! 

Car je vous le disais, ce week-end n’était que le premier acte, dans la vallée il y a six villages à embellir : les bénévoles comptent bien jardiner donc jusqu’à l’été au moins, pour que ces paysages grisâtres et défigurés retrouvent leur gaité. Conseil de pépiniériste si vous devez choisir : de la sauge à fleurs, des plantes grasses, qui donnent immédiatement de la vie, des aromatiques, et bien sûr de la couleur donc de la fleur. 

Le numéro de téléphone pour savoir comment donner ou tout simplement les encourager est le 0616424011. "Truc de ouf."

L'équipe