En voilà un qui s’en est bien sorti en 2020 ! Vélo électrique s’il vous plait, ou VAE pour les puristes le « vélo à assistance électrique » car le moteur ne se met en marche qu’à condition de pédaler bien sûr… Star de nos pistes cyclables : ses ventes ont été multipliées par 10 en 10 ans !

Le vélo électrique : la star de nos pistes cyclables
Le vélo électrique : la star de nos pistes cyclables © Getty / Maskot

515.000 vélos électriques vendus l’an dernier, rien que par rapport à 2019 c’est 29% de . Alors il ne dépasse pas encore les vélos traditionnels (il s’en vend encore plus de 2 millions par an), mais il est en embuscade, et en pleine accélération, donc, effet grèves puis Covid. 

Si bien que les fournisseurs de dérailleurs, de freins ou de fourches, pour les suspensions, affichent parfois des délais allant de 300 à 500 jours !! La rançon de la gloire comme on dit… 

Rassurez-vous la plupart des fabricants, en train d’embaucher à tours de bras d’ailleurs, ont été prévoyants et ont assuré les stocks y compris pour la rentrée.  

Un engouement similaire sur tout le territoire ? 

Je vous vois venir, avec l’image du bobo cyci - le cycliste citadin – impeccable, bien droit sur son étincelante monture et filant à toute allure sur les pistes des centre-ville. 

Sauf que l’usage du vélo a augmenté partout, y compris en zone rurale et périurbaine, 15% l’an dernier pour elles. 

L’électrique vient de plus en plus souvent remplacer la deuxième voiture. Un gain de pouvoir d’achat, même s’il reste cher… 

Mais les français investissent, et veulent de la qualité, si bien que la dépense moyenne est passée à 2079 euros ! 

Justement parce qu’on fait du vélo électrique un véritable véhicule, utilisé quotidiennement. Le temps de trajet est toujours le même, les côtes ne font plus peur, et les médecins disent que les effets sont positifs sur la santé, sans même transpirer.

Une ode au vélo !

Des points négatifs ? 

Evidemment que oui, et le prix malgré ce que je viens de vous expliquer est un obstacle, c’est pour ça que des aides sont mises en place dans la plupart des départements et régions, ça va jusqu’à 500 euros. L’impact environnemental est soulevé par certains pointilleux, car c’est du neuf, d’abord, et les batteries sont composées de terres rares, mais les fabricants se défendent en comparant avec une voiture, bien pire, y compris une voiture électrique.

Non le gros problème, c’est le stationnement : pas ou trop peu de garages ou d’abris sécurisés pour éviter vols ou dégradations… 

On peut donc se retrouver avec son joli vélo de 25kg – charme de l’électrique - sur les bras, comme un boulet. Et ça croyez-moi on le sent bien passer !

Les invités
L'équipe