Dans la vie, Alexis le Rossignol n'est pas très expressif, du coup, il a une espèce de syndrome de l'imposteur vis-à-vis des émojis...

Oui c’est moi...

J’voudrais vous parler d’un truc qui me turlupine actuellement là, c’est l’utilisation des emojis.

Apparemment la vie est une immense salade de fruits avec des singes qui font () et j ai pas été informé.

Moi les emojis. je sais pas faire… Dans la vie, je suis pas quelqu’un de très expressif et du coup, j’ai une espèce de syndrome de l’imposteur vis à vis des émojis, quand j’en envoie un, au fond de moi je me dis : “c’est pas vraiment moi, c’est plus pour faire plaisir”. Et du coup je passe pour quelqu’un de triste ou d’aigri, alors qu’en fait ça va très bien.

J’ai réalisé ça récemment parce que quelqu’un m’a offert une veste en jean customisée avec un canevas dans le dos, vous voyez les canevas brodés à la main ? Bah voilà, un canevas avec des canards.

Avant c’était une veste Jules, maintenant c’est une veste Chevignon.

Bon bah j’ai dit : "merci, c’est super gentil".

Et la personne m’a répondu : “bah j’espère quand même que ça te fait plaisir.”

Et là j’ai compris que dire : “merci c’est super gentil”, bah ça suffisait plus en 2020.

En 2020, si t’es content mais que t’envoies pas des biceps et des mains en position de prière, les gens pensent que tu vas pas bien. 

Mais depuis quand on a adopté le salut bouddhiste pour tout et n’importe quoi ?

T’as pensé au fromage?

Oui.

Mains jointes et position du lotus.

Mais pourquoi?

Dis-moi "super", dis-moi "génial", on se comprend, là j’ai l’impression que le fromage je l’ramène pour faire une offrande à Shiva, faut arrêter avec ça.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
(Ré)écouter La chronique fragile d'Alexis Le Rossignol