Dans sa chronique, Alexis le Rossignol nous explique pourquoi on consomme toujours plus alors qu'on sait tous qu'il faut consommer moins.

- Nagui : Alexis, tu vas nous expliquer pourquoi on consomme toujours plus alors qu’on sait tous qu’il faut consommer moins.

- Oui Nagui, et avec cette chronique, je compte bien apporter ma pierre à l’édifice des chroniques pas hyper drôles mais instructives. Alors ce week-end, j’ai écouté le premier épisode d’un podcast qui s’appelle "Vivons heureux avant la fin du monde", alors j’ai appris beaucoup de choses dans ce podcast, et des choses plutôt pas mal pour briller en société, du coup je vais commencer par briller ici.

Juste, je précise: tout ce que je vais dire aujourd’hui je l’ignorais complètement il y a deux jours, donc ne me surestimez pas trop non plus. En même temps je vous connais, y a pas trop de risques à ce niveau là...

Le sujet du podcast dont je vous parle, c’est la surconsommation et surtout la question du pourquoi on surconsomme.

Parce qu’un des grands paradoxes de la société actuelle, c’est que d’un côté on est tous conscients qu’il faut ralentir notre consommation, mais qu’en même temps on a jamais autant consommé. Et souvent, pour expliquer ça, on dit juste « On est cons… On est vraiment trop cons… C’est le capitalisme quoi, qu’est ce que tu veux que j’te dise...” Et c’est tout...

Bon, c’est léger comme explication, c’est pas faux mais c’est pas super argumenté, en gros, nous même on comprend pas pourquoi on fait ça.

Pourtant, il y a une vraie explication à notre comportement - et c’est là que cette chronique devient intéressante messieurs dames!

Alors, pourquoi on surconsomme? 

Et bah ça se passe dans notre cerveau, notre cerveau il est divisé en plusieurs parties, dont une qui s’appelle le striatum. Et le striatum, c’est la partie de notre cerveau qui dirige nos désirs, nos envies et nos pulsions. Et à chaque fois qu’on lui cède, le striatum il nous donne une petite récompense, comme un Arlequin, vous connaissez les Arlequins, c’est les bonbons qui piquent un peu au début - ça stimule un peu, alors je recommande pas pour les gens nerveux en revanche, par exemple Monsieur Cluzet, on sent que vous êtes un peu nerveux donc vous je vous recommande plutôt les Werther's Originaux, au caramel et au lait.

Bon, en l'occurrence, là, le bonbon que le striatum nous donne il s’appelle la dopamine. 

Et la dopamine elle nous rend heureux, pas longtemps mais un peu, et dès qu’on achète un nouveau truc, hop, ça remonte ! D’où le besoin d’acheter sans cesse des choses...  Mais ça vous le saviez peut être.

Alors je fais un petit aparté : je sais que c’est pas hyper drôle pour le moment, mais initialement je l’avais écrite pour la venue d’Hubert Reeves vendredi dernier parce que je devais remplacer Guillermo qui s’était fait un tour de reins, après son dos allait mieux mais il a eu de la fièvre, alors moi j’écrivais, j’écrivais… et finalement il a fait l’émission.

Et moi je me suis retrouvé avec un papier initialement prévu pour un scientifique… Et des scientifiques on en reçoit pas beaucoup… En fait c'est le seul et il vient une fois par an… Mais vu son âge on ne sait jamais s’il va revenir l’année suivante...

Donc bon bah je la fait avec vous quoi, Nagui m’a dit : "Cluzet ça passe… la semaine prochaine c’est Carla Bruni, fais-la aujourd’hui."

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés