En trois ans, Alexis le Rossignol n'a jamais compris comment France Inter gagnait de l’argent : "c'est une boîte dans laquelle il n'y a pas de commerciaux, pas d’objectifs, il y a des gens tu ne sais pas s’ils bossent ou s’ils regardent les autres bosser… On dirait le staff technique de la DDE."

Et bonjours à tous, bonjour Madame Aram, vous allez bien ? Les autres ça vat' aussi?

Bon, super. Je suis content qu’on vous reçoive aujourd’hui Madame Aram, parce qu’en fait on ne se croise jamais entre collègues, et du coup on ne se connait pas.

De toutes façons France Inter en trois ans je n’ai jamais compris : c’est une boîte on ne sait pas comment elle gagne de l’argent, il n'y a pas de commerciaux, il n'y a pas d’objectifs, il y a des gens tu ne sais pas s’ils bossent ou s’ils regardent les autres bosser… On dirait le staff technique de la DDE.

Pour moi le plus bizarre c’est quand je reçois les prélèvements d’impôts de gens que je ne connais pas, l’année dernière 4000 euros de Monsieur Sylvain Dauteuil qui habite dans le Val d’Oise. Quand les auditeurs disent qu’on est payé avec leurs impôts c’est vraiment vrai en fait.

Si ça se trouve le pauvre il écoute CNews, il va être tellement dégoûté s’il apprend ça.

Nagui il reçoit les impôts de Michel Cymes, parce qu’on a le droit de choisir de recevoir les impôts de quelqu'un qu’on n'aime pas... 

Et Morgane du coup elle en reçoit plein parce qu’elle n'aime personne…

On ne sait même pas s'il y a des RH à France Inter, les relations ? Les humains ? Jamais entendu parler… Pas étonnant qu’on ne se connaisse pas...

L’autre jour, j’ai croisé Léa Salamé dans le couloir, elle m’a dit “tout ce qui est livraisons c’est au 1er étage monsieur, ici c’est les studios”... 

Je n’avais rien à livrer mais j’y suis allé.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés