Quelle réaction adopter quand on trouve de l'argent par terre? C'est la question que se pose Alexis le Rossignol dans cette chronique.

Mardi j’ai trouvé 50 euros dans la rue… Quelqu’un a perdu 50 euros et c’est moi qui suis passé au bon moment.

Il était 20h59, si ça se trouve la personne s’en est rendue compte en arrivant chez elle mais elle s’est dit “merde, je peux pas y retourner”.

Ce qui est marrant, c’est que moi-même j’ai perdu 50 euros il y a à peu près un mois, et l’espace d’un instant je me suis dit “tiens, personne ne les a ramassés”.

Alors il y a souvent deux réactions quand on trouve de l’argent : la première c’est la joie, on se dit : “cool! je vais pouvoir m’acheter un truc, ou inviter quelqu’un au resto, ou y aller seul et manger pour deux”.

Et la deuxième c’est de se dire : “est-ce que j’en ferais pas profiter quelqu’un en fait? Parce qu’il y a quand même une forme d’injustice au fait que ce soit moi qui soit tombé sur ces 50 euros plutôt qu’une personne qui en a vraiment besoin.” 

Et c’est vraiment une réflexion qui m’a travaillée dans le restaurant… En mangeant pour deux.

Non, en réalité je me suis dit que quand moi j’avais perdu les 50 euros le mois dernier, bah en réalité je n’en avais pas souffert, ça m’a peiné sur le moment, parce que c’est toujours chiant de perdre de l’argent, mais en réalité ça n’a pas changé grand chose à ma vie, d’autant que quand tu écris des chroniques et que tu touches des droits d’auteur, tu peux te refaire...

50 euros c’est quoi ? C’est une quinte de toux un peu longue pendant un papier (je tousserai), ou une interruption inopinée - il revient quand Pierre Arditi d’ailleurs? Ou de multiples interruptions - il revient quand Nagui d’ailleurs?

Parfois je me dis : dis-donc Alex, 30 euros pour un déjeuner c’est beaucoup, et puis après je me dis ça va, demain je tousserai pendant ma chronique.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.