La semaine dernière, la chronique d'Alexis le Rossignol sur les présidentielles de 2022 a eu son petit succès, alors il a décidé de continuer les chroniques politiques.

Et bonjour z' à tous,

Vous vous souvenez quand j’ai parlé des présidentielles de 2022 la semaine dernière ? Et bah la chronique a eu son p’tit succès, donc j’vais continuer. C’est Patrick Hernandez qui disait “se réinventer c’est bien, mais quand tu tiens une bonne chanson, n'hésite pas à capitaliser.”

Donc chronique politique, la suite, avec aujourd’hui une petite revue des forces en présence. Ou des faiblesses en présence, parce qu’il y en a bon, chez eux ça sent la naphtaline, les socialistes par exemple : ils deviennent quoi les socialistes ? 

On en entend plus parler. Olivier Faure, très discret... À mon avis Olivier Faure il est revenu à l’essence même du métier de secrétaire, au PS son bureau c’est l’accueil, t’arrives là-bas tu tombes sur lui, il te dit : “on a du gel hydro-alcoolique ici et les toilettes sont juste derrière vous”, il trie le courrier, il prend les RDV, il ne se passe plus rien au PS, leur site internet il a une seule page : qui sommes-nous ? 

Les verts pareil, on ne les entend pas… Le problème des verts, c’est qu’on a jamais vraiment su si c’était un parti politique ou une asso qui donne des conseils pour préserver l’environnement : ne laissez pas couler l’eau quand vous vous brossez les dents, portez un pull dans la maison en hiver au lieu de monter le chauffage. 

Et en même temps, les conseils ça peut suffire, qu’est-ce qu’on retiendra du quinquennat de Macron ? Restez chez vous et toussez dans votre coude, ça va... Est-ce qu’il avait un programme ? Non ? Est-ce qu’il en a eu besoin ? Non plus… Le programme c’est comme les notices dans les boîtes de médicaments : c’est ce qu’on voit en premier mais on les lit jamais.

Si ça se trouve, ce sont les verts qui ont eu l’idée du Covid pour sauver des espèces menacées, après ça les a un peu dépassés et puis depuis ils font l’autruche. Vous avez vu, on a parlé deux fois d’autruches en deux jours, on a trouvé l’animal totem de l’émission : un oiseau qui ne peut pas voler avec un regard vide, tout un symbole - vous avez déjà parlé philo avec une autruche ?  

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés