Ce matin, Alexis le Rossignol nous raconte la fois où il a été invité à l’Elysée par François Hollande…

Bonjour z’à tous,

Ca va bien vous allez bien ?

J’vous ai pas raconté la fois où j’ai été invité à l’Elysée par François Hollande?

Non, bah c’est l’occasion.

Cette histoire est vraie, il y a 5 ans je suis rentré du Mexique et j’ai été embauché dans une entreprise, à Nantes, et à cette époque-là le gouvernement venait de lancer un programme qui s’appelait « Reviens Léon », et qui avait pour but de rapatrier des « talents » français qui travaillaient dans des sociétés étrangères, à l’étranger.

Et donc il y avait un réseau d’entreprises partenaires de ce programme en France, qui s’étaient engagées à recruter ce genre de profils, dont l’entreprise dans laquelle j’avais été recruté, à Nantes.

Sauf que moi j’avais pas été recruté dans le cadre de ce programme, à cette époque je vendais des crêpes sur des marchés à Mexico, j’avais un petit coup de main au niveau de l’étalage de la pâte et j’faisais du caramel au beurre salé maison mais bon, en Bretagne des profils comme le mien y en a un par famille, donc personne n’était venu me voir en me disant “eh, tu veux pas rentrer en France, jeune étaleur de pâte?”

Mais un an après le lancement du programme, François Hollande et Emmanuel Macron qui était son ministre de l’économie à cette époque-là, ont organisé une réunion à l’Elysée, pour faire le point avec les entreprises partenaires, et rencontrer des jeunes rapatriés dans le cadre de ce dispositif.

Sauf que le programme en question, au bout d’un an, bah il n’avait pas rapatrié grand monde, mais comme l’entreprise dans laquelle je bossais était partenaire du programme, on m’a demandé d’aller à l’Elysée pour dire que j’étais rentré dans ce cadre-là, en gros, on m’a demandé d’aller mentir au Président.

Pour me rassurer les organisateurs m’ont dit : « c’est pas vraiment mentir… c’est pas dire vraiment la vérité. »

J’ai dit OK, vu comme ça ? ça va.

J’me souviens, la veille je suis allé m’acheter un costume parce que j’en avais pas - il tombait pas très bien au niveau des manches, la vendeuse m’a dit “on peut faire une retouche cette nuit si vous voulez”, j’ai dit “ça va, c’est François Hollande, ça devrait pas le choquer.”

Et le lendemain je suis allé à l’Elysée, avec mon petit carton d’invitation.

On était 7 dans la salle de réunion, le salon vert pour ceux qui connaissent, et là le Président nous a demandé un par un comment on était rentré en France.

Moi pour faire une blague, j’ai dit “en avion”, et bah franchement elle est passée… Je l’aurais pas tentée avec Mitterrand, mais Hollande il s’est marré.

Ensuite l’un des rapatriés a expliqué qu’il avait eu des enfants à l’étranger et qu’il voulait qu’ils grandissent en France.

À ce moment-là François Hollande m’a dit “vous êtes également rentré avec des enfants ?” J’ai dit “non, moi je les ai laissés là-bas, pour repartir sur de bonnes bases.”

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés