Avec plus de 13600 km de véloroutes ou de voies vertes, le tourisme à vélo ne cesse de se développer et donne des idées aux professionnels du tourisme. C'est le cas dans l'Allier ou l'on retrouve le plaisir du slow tourisme.

Impossible de se perdre grâce à un balisage très efficace.
Impossible de se perdre grâce à un balisage très efficace. © Radio France / Philippe Lefebvre

« Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins à bicyclette… » chantait Yves Montand. C’était il y a bien des années mais aujourd’hui force est de constater que le tourisme à vélo connait un énorme succès

On constate notamment que les ventes de vélos et surtout de vélos à assistance électrique ne cessent de progresser (+90% entre 2016 et 2017) et que ce secteur rapporte autour de 2 milliards d’euros chaque année. Mieux encore pour les collectivités locales qui développent des itinéraires touristiques dédiés aux cyclistes amateurs, et pas uniquement des pistes cyclables,  1 km d’itinéraire balisé peut générer entre 17 et 42000 euros de chiffre d’affaire pour les commerçants, hôteliers, restaurateurs, épiciers, loueurs de la région…

Mais pour parvenir à ce résultat, il faut mettre en place une politique cohérente et efficace. C’est le cas de l’Allier qui depuis plusieurs années propose un vingtaine de « vélo-route » des itinéraires balisés à travers les routes du département allant des petites routes paisibles du bocage bourbonnais autour de Moulins aux contreforts du massif central plus sportifs vers Vichy  .

Pour les découvrir, c’est très simple, il suffit de télécharger cartes et itinéraires sur le site du comité départemental du tourisme et de s’élancer sur les petites routes du département en suivant les petits panneaux verts et blancs qui vous guident à travers villes et villages.

Sur place, vous trouverez des loueurs spécialisés qui proposent notamment des vélos à assistance électrique. Il en existe une quinzaine dans le département. Et vous pourrez également trouver des prestataires qui se chargeront de transporter vos bagages et de les déposer dans votre hôtel si vous partez pour un circuit de plusieurs jours.

Mieux encore vous pourrez calculer votre itinéraire en fonction des horaires des trains et programmer un départ en vélo et un retour en TER ou un Intercité ce qui peut être très intéressant pour un long week-end de tourisme à vélo.

Et si d’aventure une première expérience sur les routes et chemins de l’Allier vous donne des ailes sachez qu’à la mi-juin sera inauguré la GTMC, en clair la grande traversée du massif central. 1380 km uniquement sur des chemins entre Avallon et le Cap d’Agde. Un itinéraire réservé aux VTT mais rassurez-vous il existe aussi des VTT à assistance électrique 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.