Les stations de sports pourront-elles ouvrir pour les fêtes de fin d'année ? Dans les stations on veut y croire mais de nombreuses incertitudes demeurent.

Covid19 : les stations de sports d'hiver dans le brouillard
Covid19 : les stations de sports d'hiver dans le brouillard © Radio France / Philippe Lefebvre

Dans les stations de sports d’hiver françaises on est passé en à peine un mois d’une certaine forme d’optimisme à une réelle inquiétude. Les dernières mesures sanitaires et notamment le confinement ont dors et déjà eu un effet sur les réservations pour les fêtes de fin d’année.

Les professionnels de la montagne misent sur des réservations de dernière minute.
Les professionnels de la montagne misent sur des réservations de dernière minute. © Radio France / Philippe Lefebvre

Ainsi reconnaît Bettina Matias la directrice de l’office de tourisme du Pays des Ecrins « s’il n’y a pas encore d’annulations en revanche ces derniers jours le téléphone sonne moins souvent ». Mais pour certaines stations la situation pourrait rapidement devenir préoccupante ainsi, explique Armelle Solelhac spécialiste de l’économie du tourisme de montagne et directrice du cabinet Switch, « on observe en ce moment au niveau national une baisse de 26% des réservations dans les stations pour les fêtes de fin d’année par rapport à la même période de 2019 ».

Et du côté de la chaîne d’hôtels clubs MMV on s’inquiète surtout de l’absence probable d’une grande partie de la clientèle étrangère qui peut représenter jusqu’à 35% de la fréquentation hivernale de ses établissements. 

Les clientèles américaines et russes seront probablement totalement absente et les mesures sanitaires comme la quatorzaine ne devraient pas inciter les vacanciers européens à faire le déplacement dans les stations françaises et ce d’autant plus que les britanniques gros clients des stations comme Val Thorens ou Meribel ne disposeront pas cette année de trains Eurostar directs entre Londres et la Savoie. Quand aux tours opérator ils pourraient également réduire le nombre d’avions reliant la Grande Bretagne aux aéroports de Chambéry et de Grenoble.

Les réservations pour les fêtes de fin d'année sont en baisse de 26 par rapport à 2019.
Les réservations pour les fêtes de fin d'année sont en baisse de 26 par rapport à 2019. © Radio France / Philippe Lefebvre

Dans les stations on veut tout de même croire à un retour de « l’effet montagne, nature, et grand air » qui l’été dernier a donné l’occasion à de nombreuses localités y compris de moyenne montagne de faire le plein de touristes. Mais tout cela dépendra des prochaines annonces du gouvernement. « Nous pouvons ouvrir en quelques heures » affirme Vincent Lalanne le directeur de l’office du tourisme de Val Thorens un peu déçu toutefois d’avoir « loupé » la très médiatique ouverture de la saison initialement prévue le 21 novembre et annulée en raison du confinement. Il faut dire que dans la majeure partie des stations les saisonniers ont dors et déjà été recrutés et n’attendent plus qu’un signe ou un appel téléphonique pour débuter la saison.

Les stations comptent sur le patriotisme économique des français.
Les stations comptent sur le patriotisme économique des français. © Radio France / Philippe Lefebvre

Et c’est peu dire que les professionnels de la montagne se sont donné les moyens d’attirer et de rassurer les clients ainsi des stations comme Puy saint Vincent dans les hautes alpes affiche fièrement son label afnor certifiant que les mesures sanitaires sont nombreuses et efficaces tant dans la station que sur les pistes, et du coté des clubs de vacances ou des grandes résidences hôtelières on met en avant la possibilité d’annuler son séjour et d’être intégralement remboursé, parfois sans justificatif,  jusqu’à 24h avant le départ pour certaines chaînes. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.