Pourrons-nous partir en vacances cet été ? La question est sur toutes les lèvres, mais pour le moment personne n'a la réponse et les professionnels du tourisme redoutent un cataclysme économique.

Il devrait y avoir peu de touristes étrangers à Paris cet été selon les spécialistes du secteur
Il devrait y avoir peu de touristes étrangers à Paris cet été selon les spécialistes du secteur © Radio France / Philippe Lefevre

Pourrons-nous partir en vacances l’été prochain ? Cette question plus de 30 millions de Français se la posent en ce moment, et du côté des professionnels du tourisme on attend avec une impatience teintée d’angoisse un signe du gouvernement permettant d’espérer en des lendemains meilleurs. En clair : l’annonce du déconfinement.

D’ailleurs dans les comités départementaux et régionaux du tourisme, organismes publics qui gèrent la promotion touristique, on est déjà en ordre de bataille pour lancer d'éventuelles campagnes de communication visant à attirer les touristes français qui très majoritairement resteront cette année dans l’hexagone « à la fois pour des questions de sécurité sanitaire mais aussi pour des questions d’argent puisque plus de 6 millions de Français sont actuellement en chômage partiel avec un salaire réduit » estime Jean Da Luz directeur de la rédaction du magazine professionnel Tourmag.

Il faut compter au moins 10 jours pour que les parcs d'attractions puissent ré-ouvrir leurs portes.
Il faut compter au moins 10 jours pour que les parcs d'attractions puissent ré-ouvrir leurs portes. © Radio France / Philippe Lefebvre

Mais ce signe tant attendu tarde à venir et les annonces régulières de prolongation du confinement ont pour les professionnels du tourisme des allures de supplice chinois. « Ce dont ont besoin aujourd’hui toutes les entreprises du tourisme ,c’est d’un minimum de lisibilité sur la date possible de la reprise de leur activité » explique sur France Info, Didier Arino le directeur du cabinet  protourisme

Et cette lisibilité est d’autant plus nécessaire que la reprise ne pourra pas intervenir dans la foulée d’une annonce gouvernementale. En effet, dans le secteur des parcs à thèmes, on estime qu’il faudra au moins 10 à 15 jours de délai pour relancer la machine et remettre tout en ordre de marche, Comptez également une bonne semaine pour pouvoir ouvrir à nouveau un hôtel.

Les français devraient rester majoritairement dans l'hexagone et découvrir le patrimoine comme ici le musée de la mine à la machine (Nièvre).
Les français devraient rester majoritairement dans l'hexagone et découvrir le patrimoine comme ici le musée de la mine à la machine (Nièvre). © Radio France / Philippe Lefebvre

Dés lors une question se pose : quelle pourrait être la date limite pour permettre une relance globale de l’activité ?  Didier Arino est catégorique et explique que pour sauver la saison d’été, il faudra absolument arriver à un déconfinement annoncé début juin. Faute de quoi nous pourrions assister à un tsunami économique avec de très nombreuses fermetures d’entreprises et bien entendu des suppressions d’emploi. Tragique dans un pays ou ne l’oublions pas le tourisme représente à lui seul  7,3% du produit intérieur brut en emploi directement et indirectement 2,8 millions de Français.

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.