S’offrir une semaine de vacances à la montagne durant l'hiver à moindre coût c'est possible. Mais cela suppose de préparer attentivement votre séjour pour éviter certains pièges !

Dans le domaine des 3 vallées les skieurs peuvent compter sur 600 kilometres de pistes
Dans le domaine des 3 vallées les skieurs peuvent compter sur 600 kilometres de pistes © Radio France / Philippe Lefebvre

Quand on évoque les vacances d’hiver à la montagne, l’image est souvent trompeuse. On imagine en effet des embouteillages sur les autoroutes des fonds de vallées ou devant les remontées mécaniques, mais cela ne veut pas dire qu’il y a un rush massif des français dans les stations de sports d’hiver.

En effet, 10% seulement des Français se rendent chaque année dans les stations. 

Certains experts de l’économie du tourisme expliquent ce faible chiffre par un effet prix. Partir skier une semaine coûte cher, en moyenne 900 euros pour une famille de quatre personnes. Mais ce n’est qu’une moyenne car, selon l’étude annuelle du site de locations en ligne Hometogo, les tarifs vont de 683 euros pour la station du Lioran, dans le Cantal, à plus de 2700 euros pour Courchevel, la station la plus chère de France.

Mais, à ces tarifs, il faut ajouter le prix du transport. Et la facture finale peut s’alourdir considérablement si vous empruntez le train car la Sncf, en période de vacances scolaires, a tendance à gonfler ses prix, + 30 à 40 % par rapport au tarif normal, selon les associations de consommateur comme la CLCV. Un exemple pour s’en convaincre : un aller-retour Paris-Moutiers en TGV (pour se rendre dans les stations savoyardes) est à peine moins cher qu’un Londres-Moutiers en Eurostar. Comprenne qui pourra.

Chaque nuit les dameuses entres en actions dans toutes les stations pour rendre les pistes plus agreables
Chaque nuit les dameuses entres en actions dans toutes les stations pour rendre les pistes plus agreables © Radio France / Philippe Lefebvre

Heureusement, il existe tout de même quelques astuces pour payer vos vacances moins chères

Côté transports : vous pouvez essayer le covoiturage. Ainsi un aller entre Paris et les stations des Alpes ne vous coûtera qu’une soixantaine d’euros.

Côté nourriture : si vous êtes en voiture, n’hésitez pas à faire vos courses en fond de vallée dans les grandes surfaces parfois moins chères que les magasins des stations.

Côté hébergement : regardez les offres des sites collaboratifs, on y trouve parfois des locations bon marché.

Côté remontées mécaniques : si vous ne skiez pas toute la journée, il existe désormais, dans certaines stations, un système équivalent au péage ou vous ne payez que lorsque vous utilisez les remontées mécaniques. Enfin, sachez que certains hôtels, clubs ou loueurs de matériel ont des accords privilégiés avec les exploitants de remontées mécaniques ; ce qui pourra peut-être vous permettre d’alléger votre facture.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.