Moins routard, plus bobo, le camping nouvelle génération s'embourgeoise avec une course aux équipements et des tentes "grand luxe" pour attirer une nouvelle clientèle.

Le camping ce n'est plus démodé.
Le camping ce n'est plus démodé. © Getty / Quenterguni

Le secteur du camping se porte bien. Pour s’en convaincre il suffit de regarder les chiffres récents. Ainsi, en 2018 les 8000 campings de l’hexagone ont enregistré 125 millions de nuitées ce qui correspond à 22 millions de clients et qui ont généré un chiffre d’affaire de plus de 2,5 milliards d’euros. 

Alors on parle beaucoup de la modernisation des campings qui pour certains d’entre eux sont devenu de véritables villages de vacances avec parcs aquatiques, spa et autres bains à remous.  Mais il faut savoir que les campings sans Etoiles ou ayant au maximum 2 Etoiles, ou à priori il n'y a pas tous ces équipements,  représentent 45% de l'offre, et de plus indique la fédération de l’hôtellerie de plein air près de 50% des campings français ne disposent pas d'une piscine.

Mais la tendance marquante, c’est que les clients sont de moins en moins nombreux à vouloir planter leur tente ou à se déplacer avec leurs caravanes. En effet, les clients préfèrent de plus en plus la nouvelle génération d’établissements comme Esterel dans le Var moins camping et plus hôtellerie de plein air qui proposent des mobil-home intégrés et parfois décorés pour ressembler à une véritable maison,  ou des tentes en toile « grand luxe » avec cuisine, séjour sanitaire salle de bain chambre et parfois aussi chauffage par le sol. Dans ce domaine il ne semble pas y avoir de limites ainsi  Huttopia chaîne de camping haut de gamme propose également jacuzzi et sauna discrètement installés en pleine nature. Une tendance que l’on nomme le glamping contraction de glamour et camping. Résultat : on comptabilisait l'année dernière 14,5 millions de séjours dans les campings classiques et un peu plus de 10 millions de séjours dans les campings proposant de l’hébergement locatif.

Quant aux prix il y en a véritablement pour toutes les bourses. Les pris évoluent en fonction du nombre d'étoiles attribués  aux sites. Cela va de 100 euros pour un emplacement nu, en clair la bonne vieille place ou vous pouvez planter votre tente durant une semaine à  1000 euros pour une semaine dans un camping 5 étoiles proposant des tentes de luxe.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.